Drôme

La Drôme dénombre de multiples villages de caractère, témoin de la riche histoire de ce territoire. Les parcourir sera l’occasion de découvrir une architecture typique, d’admirer très souvent de magnifiques points de vue, et de s’immerger dans l’ambiance de la vie des gens d’ici…

Dans le sud de la France, la moitié des villages sont perchés , dit-on... Dans la Drôme, c'est le Tricastin qui détient le record, même si d'autres régions sont également bien loties comme les Baronnies, la Valdaine ou encore la plaine de Valence. Ces joyaux du patrimoine architectural ont été édifiées aux XIe et XIIe siècles, villages fortifiés sur les crêtes afin de pouvoir se défendre des Sarrasins.

De Grignan à la Garde-Adhémar, de Chamaret à Suze-la-Rousse en passant par Saint-Benoît-en-Diois, Autichamp, Gigors et Loseron, Chabrillan, Grâne ou Mirmande, c'est un chapelet de perles perchées de toute beauté, avec leurs châteaux ou leurs tours de guet, leurs clochers et leurs maisons de pierre, leurs ruelles de charme et leurs collines boisées.

En outre, ces villages perchés offrent de magnifiques panoramas sur la vallée et les montagnes au loin : montagne de la Lance, mont Ventoux, dentelles de Montmirail... Un coup de coeur pour l'un des plus remarquables : Grignan et son superbe château, mêlant aux senteurs de lavande l'écho des mots d'esprit qui résonnent dans ses pièces, terrasses et coursives en souvenir de son illustre résidente, la marquise de Sévigné.

Plusieurs dizaines de villages perchés viennent marquer les paysages de la main de l’homme. Dans la plaine de la Drôme Provençale, les villages utilisent la moindre butte et se développent sur la face abritée du fameux Mistral. La plupart d’entre eux, bâti à l’époque médiévale, constituaient un habitat collectif bien souvent regroupé au pied d’un château et sur les hauteurs afin de voir et d’être vus. Aujourd’hui, ces villages authentiques demeurent de véritables lieux de vie, et il n’est pas rare, au détour d’une calade, de découvrir une galerie d’art ou un atelier d’artisanat.

Typiques, les villages perchés sont l'un des atouts de la Drôme. Et de nombreuses maisons villageoises sont toutes de pierre et de tuiles écailles. La Drôme propose une série de villages botaniques (Châtillon-en-Diois, Chabrillan, Mirmande, Montelier...), un village du livre (Grignan), des villages potiers (Cliousclat, Dieulefit).

Autant de cadres de charme animés par de dynamiques associations. Quant aux villes, les capitales, Valence et Privas, arborent de beaux édifices et monuments, et les bourgs de caractères ne manquent pas : Nyons, Buis-les-Baronnies, le Poël Laval, Montbrun-les-Bains, dans la Drôme ; Alba-la-Romaine, Chalencon, Jaujac, et on pourrait en citer beaucoup d'autres !

Les vieux villages pleins de charme avec leurs maisons en pierre, leurs volets de couleurs, la place du village où tout le monde se croise et se dit bonjour en allant chercher son pain. Sont là aussi chaque semaine les marchés où chantent les accents, les couleurs et les parfums.

Les terrasses de café ombragées sous les platanes, le pastis et les olives, le vin rouge et le rosé frais, la pétanque... des clichés cartes postales, oui certes, mais c'est la vie des villages au quotidien et autant de signes qui prouvent que la douceur de vivre est bien au rendez vous. C'est sans conteste une des marques de fabrique du Sud et de la Provence et de la Drôme provençale.