Côte-d'Armor

Cités médiévales telles que Dinan ou Moncontour, villages de pêcheurs et résidences de bord de mer, villages au creux des bocages... des paysages très diversifiés offrant des architectures elles-mêmes extrêmement variée pour l'habitat : maisons à pans de bois, manoirs en pierre dont le fameux granit, fermes, longères,... le patrimoine architectural est riche.

Le bois comme matériau ancestral

Les maisons à pans de bois sont une tradition en Côtes d'Armor, du fait de la conjonction de nombreuses zones boisées et du savoir-faire des charpentiers de marine. Les plus anciennes maisons visibles dans le département datent du XVème siècle, avec parfois une couverture d'ardoise sur une façade pour les zones les plus exposées. Les murs-charpente sont souvent en chêne ainsi que les poutres d'appui dites "sablières".

Les Côtes d'Armor sont rurales avant tout. On y trouve donc des habitats simples à la base, fait de longères et maisons de plain-pied, combinant l'habitat et les granges. Une seule pièce à vivre en général pour toute la famille. avec bien sûr la cheminée, tables et bancs, lits et étagères ou coffres pour le rangement. Dans les combles : le grenier non pas pour y stocker de vieux objets, mais pour le grain.

C'est à la fin du XVIIIème siècle que commence à se dissocier, au moyen de bâtisses séparées, l'habitat de l'exploitation avec des dépendances types étables et granges, souvent dans le prolongement-même de l'habitation, pour des raisons pratiques. C'est ainsi que naissent les " longère ". Plus tard, les dépendances sont placées perpendiculairement à l'habitation de façon à former une cour, le plus souvent ouverte.