<script type="text/javascript" src="http://tracking.publicidees.com/showbanner.php?partid=51537&progid=774&promoid=114379"></script>

Bourgogne

Tout un programme pour découvrir la Bourgogne, le temps d’une balade, ce beau territoire. Des monts sauvages de l’Auxois aux plateaux âpres du Châtillonnais en passant par le discret Val de Vingeanne ou encore les belles rives de Saône et les vignobles dont la couleur a donné le nom à nos côtes et vallons.

La Bourgogne s’offre au promeneur en patrimoines riches mais aussi méconnus ou insolites. Bien sûr, l’UNESCO et son classement au patrimoine mondial est passé par là avec des sites incontournables. Là où les seigneurs et moines firent l’histoire médiévale de nos villages de caractère, où les marchands ont valorisé le travail de la vigne, du bois ou de la pierre. Une balade survolant nos paysages comme une histoire qui se raconte au fil de l’eau et des chemins, celle des cités médiévales, des patrimoines industriels méconnus, des jardins remarquables et des architectures contemporaines qui font la singularité de la Bourgogne

La maison de vigneron. Présente partout où la vigne a pu être implantée : la Côte des Vins, la Basse Bourgogne viticole (l'Yonne) et même l'Auxois et la plaine de la Saône. Composé d'une seule pièce lorsque le vigneron est pauvre, le logis est bâti sur une cave enterrée ou un cellier accessible de plain-pied. Les combles servent alors de grenier. La maison est accessible par quelques degrés ou un escalier en pierre, parfois couvert d'un auvent ou une galerie qui peut occuper le mur complet.

La maison du laboureur. Elle dispose d'une architecture tout aussi solide mais plus complexe. Le logis n'est plus constitué d'un seul niveau mais d'un étage réservé au laboureur ou au petit notable habitant la maison ; la partie basse du logis étant destinée à la main-d'oeuvre. L'accès au premier niveau se fait par un escalier accolé à la façade, couvert totalement ou en partie, et dont les variantes distinguent chacun des édifices. Souvent en pierre, il abrite parfois un poulailler, une niche ou un apprenti.

Pour l'anecdote, remarquons que dans le Charolais principalement, on retrouve des maisons flanquées d'une ou deux tours à l'usage de pigeonnier, signe de notabilité.

Mais un rêve, une envie, S’évader en Bourgogne ?  Celle de voir mis en avant le patrimoine d'une "cité ou un village de caractère", d’une abbaye, d’un lavoir, d’une légende ou d’une grande histoire, les pages de ce site touristique vous propose des activités touristiques en Bourgogne ? … Vous propose de venir à votre rencontre pour visiter, découvrir avec vous toutes les petites cités et villages de caractère celui qui sera pour un instant des vacances d'une belle originalité !

Les tuiles vernissées, cadeau des ducs à la Bourgogne. Les toits avec leurs motifs géométriques colorés impriment dans la mémoire des voyageurs qui découvrent la Côte-d'Or une image forte. Jaunes, vertes, rouges, noires, marron et or, les tuiles vernissées en terre cuite égaient d'ailleurs de nombreux bâtiments le long de la route des grands crus, de Dijon à Meursault, de Beaune à la Rochepot, qu'ils soient châteaux, édifices religieux, hôtels particuliers, hospices civils ou même maisons sans grande prétention.

Parmi les toitures vers lesquelles il faut absolument lever les yeux, citons l'hôtel-Dieu de Beaune, l'hôtel de Vogüé et la cathédrale Sainte-Bénigne, à Dijon, le château de la Rochepot et l'hôtel de ville de Meursault.

Dans Yonne, Les maisons à pans de bois. Situées au coeur des villes, les maisons à pans de bois colorent les quartiers commerçants et apportent le caractère historique des cités où le promeneur déambule. Cette technique de construction est faite d'une charpente en bois et de colombage, obtenue à partir de briques mélangées à une sorte de torchis.

Quelques fois elles sont divinement sculptées et décorées comme la maison du Pilori à Joigny. Cette mode urbanise les villes dès le Moyen Age, et ce jusqu'au XIXe siècle. Le plus souvent synonyme de cachet des centres historiques, elles deviennent un décor idéal pour les animations d'été. De très beaux exemples sont à noter à Auxerre, où l'huissier d'audience Guillaume Joseph Roussel, plus connu sous le nom de " Cadet Roussel " habita l'une d'entre elles, dès 1781.

Ravivées par des tons bruns ou rougeâtres, parfois bleutés, les abords de l'Hôtel de Ville et le quartier de la Marine à Auxerre en conservent de ravissantes. D'autres s'admirent également à Sens, avec la maison d'Abraham ainsi qu'à Noyers-sur-Serein.