Midi-Pyrénées : Les plus beaux villages de france

La Région Midi Pyrénées possède 1 Site Remarquable classé Grand Site de France, 30 Villes ou Villages Classés Plus Beaux Villages de France, 7 Villes ou Villages Classés Plus Beaux Détours de France, 20 Villes ou Villages Classés Villes d’Art et d’Histoire, et 21 jardins classés Jardins Remarquables.

Village de ConquesCardaillac, Loubressac … leurs sonorités claquent joliment sur le bout de la langue. Sainte-Eulalie-d’Olt, Peyre, Brousse-le-Château,... Leurs noms ont la noblesse des temps anciens. Ils ont et du caractère et du charme. Ils portent en plus le titre de « plus beau village de France », semant sur votre route l’éclat des mille petits trésors dont ils sont pétris.

Les contreforts du Massif Central, les Pyrénées en toile de fond confèrent souvent aux paysages de la région Midi Pyrénées un caractère plus rude, plus austère que ceux d'Aquitaine. Ici, les maisons se coiffent de lauzes brunes, d'ardoises ; parfois, elles s'en cuirassent pour se protéger des intempéries. Partout, l'histoire s'impose à nous : remparts encore debout, puissants châteaux perchés en sentinelle, tout rappelle les temps dangereux.

Au-delà de ses grands sites : Cordes sur Ciel, Rocamadour ou Conques,... Midi-Pyrénées abrite une ribambelle de villages « plus beaux villages de France » dont l’authenticité et le patrimoine extrêmement bien conservé permettent une approche intime du Moyen Age, époque fertile en architectures et histoires de toutes sortes. Humeur vagabonde en tête et carte routière en poche, vous pourrez ainsi partir à la découverte des trente et un « plus beaux villages de France » en Midi-Pyrénées.

Auvillar – Tarn-et-Garonne (82)
Située sur le GR65 qui mène du Puy à Saint-Jacques-de-Compostelle, Auvillar séduit d’emblée le visiteur et le pèlerin par sa quiétude. Surplombant la Garonne, la cité dévoile quelques magnifiques édifices, à l’instar de la halle circulaire, la tour de l’horloge ou l’église Saint-Pierre magnifiquement restaurée.
 A découvrir : les maisons du XVe et XVIIIe siècle, la halle sur colonne, le superbe panorama sur la Garonne.
Plus d’infos : www.auvillar.com
Bruniquel – Tarn-et-Garonne (82)
Perché sur un éperon rocheux, les châteaux de Bruniquel interpellent d’emblée le cinéphile. C’est ici en effet qu’ont été tournées certaines des scènes du Vieux Fusil. On y accède par de charmantes petites ruelles serpentant entre les maisons de pierre bâties entre les XIVe et XVIe siècles, dont certaines sont à colombage.
 A découvrir : les châteaux, la maison Payrol, la plus ancienne du village
Plus d’infos : www.bruniquel.fr
Conques – Aveyron (12)
Etape majeure sur le chemin de Saint-Jacques, Conques cumule les distinctions, largement justifiées : membre de l’association des plus beaux villages de France, Grand Site de Midi-Pyrénées et Patrimoine Mondial de l’Unesco ! Point culminant de la visite, l’église abbatiale Sainte-Foy et son tympan du Jugement Dernier, chef d’œuvre de l’art roman.
A découvrir : la visite guidée du Tympan à la nuit tombée suivie de la montée vers les tribunes et les vitraux de Pierre Soulages.
Plus d’infos : www.tourisme-conques.fr

Najac – Aveyron (12)

Un site, une forteresse, une bastide. A l'extrême ouest aveyronnais, Najac réunit les trois à la fois. Un joyau de l'art militaire, une forteresse au système de défense complexe qui intègre également l'église Saint-Jean - XIIIe et XIVe siècles - construite par les Dominicains. La longue rue principale du village situé sur une crête domine largement la vallée et les méandres de l'Aveyron, de là, la vue porte sur les corniches de grès des rougiers et les arêtes rocheuses du Ségala. Le village s'étire entre le château et la place du marché. A l'ouest, le château royal - XIIe et XIIIe siècles - qui se visite. A l'est, le bourg et la bastide s'étendent jusqu'à la place sur l'arête rocheuse. Au milieu, quelques maisons médiévales - XIVe et XVe siècles -, une fontaine monolithe.

Saint-Cirq-Lapopie – Lot (46)

En pénétrant à Saint-Cirq-Lapopie, le visiteur semble projeté en plein Moyen Âge, tant la cité a conservé d’innombrables exemples d’architecture médiévale. Le bourg, qui surplombe le Lot compte ainsi treize monuments historiques, dont l’église fortifiée constitue le point d’orgue. Il se découvre à travers ses ruelles étroites bordées de maisons édifiées du XIVe au XVIe  siècle et coiffées de toits de tuile à forte pente.

L'un des plus beaux villages de France  ! Accroché à 80 mètres au-dessus du Lot, face à un cirque de hautes falaises, Saint-Cirq-Lapopie occupe un site admirabl (euros) Les belvédères du Bancourel et du cirque de Venes offrent une vue spectaculair (euros) Au Moyen Age, le lieu fut disputé entre les dynasties  : Lapopie, Cardaillac, Castelnau et Gourdon. Ce qui explique les nombreux châteaux et maisons fortes qui constituaient la forteresse de Lapopi (euros) Cette dernière fut démantelée par le futur Henri IV. Les activités artisanales l'ont enrichi  : peaussiers rue de la Pelissaria, chaudronniers rue Peyrolerie, tourneurs sur buis et " roubinetaïres " qui produisaient écuelles, gobelets et robinets de tonnelleri (euros) En décembre 1996, des fouilles ont mis au jour une salle basse et un escalier du Moyen Age sous la place forte des Cardaillac. Le long des ruelles escarpées - Grand-Rue, rue de la Fourdonne - subsistent de très nombreuses maisons classées Monuments historiques, allant du XIIe au XVIe siècle, ce qui confère au site une unité de style assez rare en Franc (euros) On remarque la patine inimitable de ses toits couverts du tuileau lotois, conçu à partir d'une argile locale de teinte sanguin (euros) Les murs également se singularisent par cette pierre calcaire ocre, presque ivoir (euros) Certains bâtiments possèdent des façades en encorbellement, des poutres apparentes, des portes gothiques taillées dans le chêne brun du Causse et des fenêtres à meneaux récupérées dans les ruines des anciens châteaux seigneuriaux. Vous allez donc découvrir un village médiéval au rythme de votre marche  : l'église gothique fortifiée, Monument historique, édifiée en 1522, avec les vestiges de son décor sculpté et des fragments de peintures murales  ; le château dont les terrasses offrent une vue imprenable, la maison Rignault sur le rebord de la falaise, les portes de la Peyrolerie et de Rocamadour, maintenant porte de la Pelissaria, entre lesquelles s'étendait la ville médiévale, les places du Carol et du Sombral, et l'auberge Les Marins d'Eau Douce du Lot où vécut André Breton. Henri Martin, peintre post-impressionniste, a séjourné dans le pigeonnier mirador de la place Carol  : c'est le point de départ d'un sentier descendant sur les berges du Lot.

A découvrir : l’église, les vestiges du fort.

Plus d’infos : www.saint-cirqlapopie.com

Estaing – Aveyron  (12)
Glissant le long du Lot qu’enjambe un magnifique pont gothique, Estaing déroule ses maisons anciennes à l’abri de son imposant château du XVe siècle. Les hôtels particuliers de style Renaissance côtoient les anciennes bâtisses médiévales qui se succèdent jusqu’à l’église Saint-Fleuret récemment rénovée.
A découvrir : le château, la crypte ouverte au public depuis 2010, la fête médiévale, chaque année en septembre.
Plus d’infos : www.estaing12.fr

Les plus beaux villages de France de l'Aveyron

Les « Plus Beaux Villages de France » est une association créée en 1982 afin de promouvoir les arguments touristiques de petites communes rurales riches d’un patrimoine de qualité. En novembre 2010, elle comptait 155 adhérents, communes ou hameaux.

L’Aveyron possède 10 localités référencées, le classant premier en Midi-Pyrénées, et premier ex-æquo en France avec le département de la Dordogne. Ce sont donc, Belcastel,  Brousse-le-Château, Conques, Estaing, La Couvertoirade, Najac, Peyre, Saint-Côme-d’Olt, Sainte-Eulalie-d’Olt et Sauveterre-de-Rouergue  qui obtiennent cette qualification, chacun grâce à des sites et environnements exceptionnels.

Belcastel, étape sur la route de Saint-Jacques de Compostelle, possède un château, construit sur une chapelle du IXème siècle, restauré par l’architecte Fernand Pouillon de 1975 à 1982. Un pont enjambant l’Aveyron, a été construit pour développer le village sur l’autre rive, où l’on peut trouver une église datant du XVème siècle consacrée à Sainte Marie-Madeleine.

Entre la rivière Tarn et la rivière Alrance, sur un éperon rocheux, se trouve le village de Brousse-le-Château. Un vieux pont gothique permet d’accéder aux ruelles dallées et à l’église fortifiée du XVème siècle, différentes façades de grès, de gneiss ou de schiste sont visibles sans oublier son Château à 6 tours. Un village médiéval plein de caractère, halte pour les pèlerins en route pour Saint-Jacques de Compostelle.

Conques, étape incontournable sur les Chemins de Saint-Jacques, son abbatiale Sainte-Foy des XI et XIIème siècles, ornée des vitraux contemporains de Pierre Soulages. Ce lieu conserve des trésors d’art de l’époque carolingienne. Conques possède aussi un château : le château d’Humières. La rue Charlemagne donne sur le vieux pont « romain » qui permettait la traversée du Dourdou par les pèlerins.

Estaing, avec son Donjon du XIIème siècle et ses châteaux : le plus connu, celui d’Estaing du XVème siècle et le second, situé dans un village voisin, celui de Frayssinet datant lui de 1582. Avec son église Saint-Fleuret et ses hôtels particuliers en schiste et toits de lauzes, Estaing est une étape d’un des chemins contemporains du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Les Templiers y avaient élu domicile et y édifièrent un château au XIIème siècle. La Couvertoirade passa ensuite aux mains des Hospitaliers qui au XVème siècle enfermèrent la cité dans une couronne de remparts. Situé au coeur d’une immense étendue de causse, la cité connaîtra son apogée économique et démographique au cours des XV et XVIIème siècles, permettant ainsi l’édification de magnifiques demeures encore en parfait état et admirées par tous les visiteurs.

Dominant les gorges de l’Aveyron et offrant une vue panoramique et envoûtante, Najac, avec ses maisons aux toits de lauze, sa Forteresse royale, chef-d’œuvre du XIIIème siècle, son église Saint-Jean du XIIIème siècle. Sans oublier la maison du gouverneur actuellement en restauration, le pont Saint Blaise du XIIIème siècle et les deux fontaines moyenâgeuses…

Peyre, petit hameau de la commune de Comprégnac, et son colombier du ravin du Capelier date du XIVème siècle. Proche de Millau, village semi troglodyte par son église Saint-Christophe, le nom du village vient de pèira, pierre en occitan. Ayant d’un côté une falaise abrupte et de l’autre une vue imprenable sur les eaux vertes du Tarn, sans oublier la vue majestueuse du Viaduc de Millau, œuvre d’art du XXIème siècle.

Au cœur de la vallée du Lot, Saint-Côme-d’Olt également étape sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle avec un tour de ville presque circulaire qui comportait trois portes d’entrée. Il s’agissait autrefois d’une enceinte close et protégée, le château du XIIème siècle servant de forteresse de guerre. Le château fut restauré par la famille Castelnau-Bretenoux au XVIème siècle qui lèguera le bâtiment à la commune afin d’y installer la mairie. Mais, Saint-Côme se distingue surtout pour son église et son magnifique clocher flammé.

Sainte-Eulalie-d’Olt, village bâti durant le moyen-âge avec les pierres millénaires de la rivière. Les « mangeurs de choux », les Encaulats (nom des habitants du village), ont fait réapparaître les façades en colombage et la beauté des meneaux sculptés au temps de la renaissance, en restaurant leurs bâtisses. Une église construite au Xème siècle possède en son sein et rapporté par les frères Hugues et Gérard de Curières une relique, une sainte épine qui fait l’objet d’une procession chaque second dimanche du mois de juillet. Sobre et simple, l’église trouve une harmonie parfaite avec le Château érigé par les Curières de Castelnau au XVIème siècle.

Sauveterre-de-Rouergue, ancienne bastide royale, qui depuis 1281 n’a pas vu changer son urbanisme disposé en forme de « damier ». Elle possède la collégiale de Saint-Christophe qui date du XVème siècle, une grande place centrale avec 47 arcades et de nombreuses rues avec des maisons à pans de bois sur encorbellements et parfois, des bas-reliefs en pierre ornée parfaitement conservés. Le charme des villes issues des nouvelles politiques d’urbanisation des XIIIème et XIVème siècles.

Plus d’informations encore sur nos pages des Plus Beaux Villages de France en Aveyron

Les plus beaux villages de France du Lot

6 ni plus ni moins. 6 villages classés parmi les plus beaux villages de France, cachés dans les méandres des cours d’eau ou posées à l’aplomb des falaises du Lot. Si tous sont différents, tous ont cependant quelque chose de similaire, un petit truc qui fait toute la différence et leur a valu une telle distinction.

L'association des Plus Beaux Villages de France est née en 1982 dans le département voisin de la Corrèze sous l'impulsion de Charles Ceyrac, alors maire de Collonges-la-Rouge.

Le but de cette association est de promouvoir le patrimoine remarquable des communes d'exception et d'offrir ainsi un attrait touristique palliant la désertification rurale. La sélection des villages s'effectue sur trois critères dont l'attestation d'une dimension rurale (moins de 2 000 habitants), la présence de deux sites ou monuments protégés et la volonté commune d'adhésion au projet par le conseil municipal.

A ce jeux, 157 villages français ont adhéré à l'association, dont 6 villages lotois : Autoire, Capdenac-le-Haut, Cardaillac, Carennac, Loubressac et Saint-Cirq-Lapopie. Trois sont situés dans la vallée de la Dordogne, deux dans le Ségala et le dernier dans la vallée du Lot. Deux offrent de superbes panoramas : Loubressac, perché sur un promontoire, offre une superbe vue sur la vallée de la Dordogne et les châteaux alentour alors que Saint-Cirq-Lapopie, perché sur une falaise, domine magistralement la vallée du Lot. Cardaillac et Capdenac exposent leur passé médiéval avec leurs tours, Autoire fait du charme avec ses manoirs et gentilhommières et Carennac expose son passé clunisien.

Donc 6 villages qui méritent le détour pour s'enivrer d'une partie du patrimoine lotois.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 11/01/2016