Mayenne patrimoine et histoire (53)

Patrimoine, monuments et sites touristiques de Mayenne

Quoi faire dans la Mayenne ? Séjour touristique en France dans ses pages énumères les lieux avec des classifications touristiques officielles aux alentours et d'autres lieux d'intérêt à visiter dans la Mayenne dans les Pays de la Loire qui devraient servir d'inspiration si vous êtes en vacances. Notre guide du patrimoines et de l'histoire de la Mayenne à pour but de vous faire découvrir les monuments, le patrimoine et l'histoire de la Mayenne.

Architecture civile

Les plus anciens exemples d'architecture civile remontent au Néolitique, avec par exemple le site d'Oisseau. L'oppidum de Moulay présente une organisation spatiale et des structures typiques de La Tène, et le site de Jublains contient les restes d'un forum, d'un théâtre et d'habitations romaines. Des villes comme Château-Gontier et Laval comptent un certain nombre de maisons à encorbellement datant du Moyen Âge, ainsi que des hôtels particuliers construits du XVIe siècle au XIXe siècle.

Ces hôtels, généralement construits en tuffeau, suivent les courants artistiques de leur époque de construction, allant de la Renaissance au néoclassicisme. Les villes et les bourgs comptent aussi souvent des maisons de tisserands. Petites, elles possèdent le plus souvent un perron en pierre ainsi qu'une cave humide qui servait au rouissage du lin.

Maisons a colombages a chateau gontierLes maisons rurales construites avant le XIXe siècle étaient faites de schiste, de grès, de calcaire ou de granite. De plain pied, elles étaient couvertes de chaume ou d'ardoises et n'avaient en général qu'une seule porte et peu ou pas de fenêtres. Elles comptaient le plus souvent deux pièces (une salle commune et un cellier), un grenier ainsi qu'une étable et une porcherie attenantes.

Le chaume est interdit en 1844 afin de limiter les incendies, et, au cours du XIXe siècle, les maisons sont progressivement améliorées : les sols en terre battue sont parfois carrelés, les greniers sont surélevés, et de nouveaux communs sont ajoutés, soit de l'autre côté de la cour, parallèlement à la maison, soit en prolongement de la maison elle-même.

Les maisons de la Mayenne angevine, au sud du département, montrent des caractéristiques propres à l'Anjou, comme des linteaux sculptés ou jambages nervurés en tuffeau, datant du XIXe siècle. Dans la vallée de l'Erve, la proximité de la Sarthe se voit dans l'usage de tuiles plates et de murs en grès roussart. Enfin, dans le nord-ouest, les toitures étaient souvent faites en bardeaux de châtaigner.

L'architecture du XIXe siècle est illustrée par les maisons éclusières, les moulins à eau, les maisons de maître, quelques usines, comme des filatures et les ardoisières de Renazé, ainsi que par divers édifices publics construits dans les villes et les bourgs, notamment des hôtels de ville, des théâtres, des ponts et des immeubles d'habitation en tuffeau. Les courants du XXe siècle et l'architecture contemporaine sont peu visibles dans le département, et la Mayenne ne possède aucune œuvre majeure de cette époque, à l'exception du musée Robert-Tatin, comparable au Palais idéal du Facteur Cheval.

Architecture militaire de Mayenne

La Mayenne a la réputation de compter sur son sol le plus grand nombre de châteaux habités du pays. Il y a des réputations moins flatteuses, vous l'admettrez ! Mais est-ce de l'info ou de l'intox ? Une enquête pointue reste à mener sur ce sujet.

Et puis d'abord, qu'est-ce qu'un château ? Celui auquel vous pensez ne mérite-t-il pas plutôt le titre de gentilhommière ? A moins qu'il ne s'agisse d'un manoir...

Et la vieille maison à la sortie du village, avec ses deux tours rajoutées deux siècles après la naissance de l'habitation, château ou belle masure ? Une chose est certaine, une seule : pour quiconque aime à flâner dans le département avec un regard attentif, le nombre de châteaux ou assimilés est impressionnant, bien visibles de la route.

Et rares sont les villages qui n'en possèdent pas un, voire deux ! Il est vrai que le département a longtemps été une terre monarchiste, celle qui donna naissance à Jean Cottereau dit Jean Chouan, l'un des contre-révolutionnaires les plus coriaces d'une engeance qui, pourtant, n'en manque point. Eh oui, longtemps, l'église et le château étaient les deux bâtiments les plus importants de chaque village.

Avec la mairie, bien sûr. Laquelle, parfois aimait à s'installer... dans un château histoire de bénéficier d'un lustre imposant. C'est le cas à Changé, par exemple, où la municipalité de l'époque (1961) eut la bonne idée de racheter le château XIXe siècle des comtes d'Elva.

L'oppidum de Moulay, avec ses deux rangées de remparts ses 80 hectares est l'un des plus grands sites gaulois fortifiés de France. Le site de Jublains comprend de son côté une vaste forteresse de la fin du IIIe siècle.

Le chateau de lassay MayenneLa Mayenne compte un grand nombre de châteaux et manoirs. Le plus ancien château fort du département est celui de Mayenne, de fondation carolingienne. Il a été réaménagé plusieurs fois au cours du Moyen Âge, mais l'importance des vestiges carolingiens en fait un site exceptionnel, classé site archéologique d'intérêt national.

Le château de Laval, qui domine la plus grande ville mayennaise, est un château fort du XIIIe siècle, redécoré au XVe siècle puis agrandi par une galerie à la Renaissance. Son donjon circulaire possède encore son hourd en bois d'origine. Le château de Lassay, qui date du XVe siècle, est une forteresse impressionnante rythmée par huit tours. Celui du Bois Thibault, situé à proximité, date de la même époque et remplace une construction disparue pendant la Guerre de Cent Ans. Certaines villes possèdent encore une partie de leurs fortifications médiévales, comme Laval, Château-Gontier et Sainte-Suzanne.

La plupart des autres châteaux du département ont perdu tout caractère défensif après la Renaissance. C'est notamment le cas du château de Mausson, de celui de la Roche-Pichemer, de celui du Rocher, celui de Bourgon, celui de l'Escoublère, celui de Foulletorte ou encore de Sainte-Suzanne, qui compte toutefois un donjon du XIe siècle. Tous ces châteaux furent reconstruits sur une période allant du XVe siècle au XVIIe siècle et présentent des façades austères similaires à celles des châteaux bretons de la même époque. Ils sont ornés de fenêtres à meneaux, de grandes cheminées, de tourelles et de lucarnes à pignon. La plupart sont toujours habités.

Le néoclassicisme est peu représenté en Mayenne. Le château de Craon, datant de 1770, est toutefois représentatif des châteaux construits à cette époque, avec ses façades en tuffeau ornées de pilastres et de pots à feu. Le département compte enfin quelques demeures du XIXe siècle, notamment de style néogothique, comme le château du Tertre d'Ambrières, dessiné par Eugène Viollet-le-Duc.

Architecture religieuse de Mayenne

Un grand nombre d'églises paroissiales du Moyen Âge ont été détruites au XIXe siècle pour faire place à de nouveaux édifices néogothiques plus grands. Cependant, le département compte encore plusieurs églises romanes du XIe siècle. Les exemples les plus représentatifs sont les églises d'Ambrières-les-Vallées, Bannes, Javron-les-Chapelles, Saint-Pierre-sur-Erve, Parné-sur-Roc, Saint-Martin de Laval et Saint-Jean Baptiste de Château-Gontier. Cette dernière église faisait à l'origine partie d'un prieuré fondé par des moines angevins. Elle fait soixante mètres de long et renferme des fresques illustrant des scènes de la Bible, comme la Fuite en Égypte et l'Annonciation. Des fresques du XIIe siècle sont également visibles dans l'église Saint-Vigor de Neau. Elles racontent la vie de Vigor de Bayeux. Les églises de Saulges et de Pritz sont en partie antérieures à l'an mil.

La basilique d evron MayenneL'abbaye Notre-Dame d'Évron possède une grande basilique édifiée du XIe siècle au XIIIe siècle. Elle comprend un clocher carré, une crypte ainsi qu'une nef romane massive. Le chœur est gothique. L'abbaye de la Roë, fondée en 1096, était affiliée à Fontevraud. Celle du Port-du-Salut, à Entrammes, date du XIIIe siècle. Ses moines trappistes sont à l'origine du fromage Port-Salut. L'abbaye de Clermont, à Olivet, date du XIIe siècle et compte notamment un réfectoire voûté. Laval avait aussi un grand nombre d'établissements religieux avant la Révolution. Certains sont encore visibles à travers quelques vestiges, comme le couvent des Ursulines, dont la chapelle appartient au lycée Ambroise-Paré. L'abbaye de la Coudre, qui se trouve en limite sud de la ville, date de 1859 et elle est encore habitée par une communauté trappistine.

La cité mariale de Pontmain, qui est un site de pèlerinage catholique, possède une grande basilique datant de 1871.

Les églises mayennaises sont souvent dotées de retables. Les plus vieux datent du XIIe siècle, mais la plupart ont été réalisés aux XVIIe et XVIIIe siècles. Leur présence dans les églises était alors pratiquement obligatoire. Les retables produits à Laval ont souvent été conçus par des architectes et ils sont généralement décorés de marbre. Le bois fut toutefois privilégié vers 1680, grâce à sa plus grande souplesse. Le bois a aussi permis aux sculpteurs de suivre la mode, notamment le style rocaille. Au XIXe siècle, la reconstruction des églises paroissiales a brièvement donné un second souffle à la production de retables. Cette production disparaît complètement à la fin du siècle, lorsque les styles roman et byzantin sont à la mode.

Ouvrages d’art de Mayenne

 

Les coups de cœur de séjour touristique en France dans la Mayenne

Hébergement :

Restauration :

Visiter le patrimoine et les monuments de la Mayenne

Découvrez les lieux touristiques de la Mayenne

Visiter le patrimoine et les monuments des Pays de la Loire

Informations touristiques de la Mayenne

 
 

Histoire de la Mayenne

Préhistoire

On trouve en Mayenne des traces d'occupation humaine remontant à 400 000 avant J.-C., c'est-à-dire pendant le Paléolithique Inférieur. C'est dans la région des Coëvrons, à l'est du département, que l'on trouve le plus de vestiges préhistoriques. On a retrouvé notamment dans les environs de la commune de Saulges, des objets datant du Moustérien, ce qui indique la présence de l'Homme de Néandertal.

Mais aussi des traces de l'Homo Sapiens pendant le Paléolithique Supérieur. Il existe encore aujourd'hui nombre de grottes ornées et d'abris sous roche comme la grotte Margot et la grotte Mayennes-Sciences.

Le Néolithique a laissé derrière lui des mégalithes édifiés comme les menhirs de Bouchamp-lès-Craon, dans le sud-ouest du département, de Saint-Thomas-de-Courceriers, dans le nord.

Antiquité

Pendant la Protohistoire, la région est envahie par les Celtes, et les deux tiers de la Mayenne sont occupés par les Aulerques Diablinthes tandis que le sud est occupé par les Andécaves. Les Diablinthes ont laissé plusieurs traces de leur occupation, comme l'oppidum de Moulay, l'un des plus grands oppida de Gaule. Cet ancien lieu de refuge public possédait deux rangées de rempart et couvrait au moins 80 hectares. Il fut vraisemblablement la capitale des Diablinthes du IIe au Ier siècle avant J.-C.

En 57 avant J.-C., les Romains envahissent la Gaule et l'empereur Auguste place la Mayenne actuelle en Gaule Lyonnaise. L'oppidum est alors délaissé au profit d'une ville nouvelle : Noviodunum, qui deviendra plus tard Jublains. Les Romains ont laissé de nombreuses traces à travers le département comme les thermes d'Entrammes près de Laval, et la voie reliant le Mans (Sarthe) à Corseul, qui traversait la Mayenne d'est en ouest.

Moyen-âge

Au Ve siècle, alors que les Francs s'installent dans la région et cohabitent avec les Gallo-Romains, les Bretons quittent la Grande-Bretagne pour l'Armorique. Les guerres entre Francs et Bretons sont ensuite fréquentes du VIe siècle au IXe siècle, et la Mayenne n'est pas épargnée. Les Francs mettent alors en place la " Marche de Bretagne " pour sécuriser leurs frontières.

C'est sur cette zone de défense, qu'apparaîtra sous le règne de Charlemagne, la ville de Mayenne, avec la fondation de son château. Celui-ci sera attaqué par les Bretons de 840 à 870 avant d'être reconstruit en pierres.

D'autres châteaux forts seront construits par la suite, autour de l'an mille, par les seigneurs locaux. Des constructions à caractère religieux seront également entreprises comme l'abbaye de la Roë et l'abbaye d'Evron. Celles-ci attireront les moines d'Aquitaine et d'Auvergne qui participeront activement au défrichement du territoire.

Au XIIIe siècle, Béatrice de Gâvre, épouse de Guy IX de Laval, fait venir des tisserands du comté de Flandre. Le tissage du lin devient alors la principale activité économique de Laval, et les marais alentours sont comblés pour cultiver la plante.

Le Maine est envahi au XIe siècle par Guillaume Le Conquérant, qui attaque notamment Sainte-Suzanne et Mayenne. Le roi Philippe-Auguste rattache finalement le Maine au domaine royal en 1206, alors que la France s'oppose aux Plantagenêt qui possèdent l'Angleterre, l'Anjou et l'Aquitaine.

De la Renaissance à la Révolution

La Guerre de Cent Ans laisse en Mayenne de nombreux villages ruinés. La situation économique est difficile : on compte de moins en moins de terres à défricher pour une population de plus en plus importante. Les cultures du lin et du chanvre permettent quelques exportations lucratives.

François 1er donnera un second souffle au département en canalisant la Mayenne en 1536. La rivière permettra alors d'importer des vins d'Anjou de bonne qualité, et les vignes mayennaises seront arrachées pour être remplacées par des vergers.

L'industrialisation de la Mayenne, commencée avec le tissage du lin, est poursuivie au XVIe siècle avec l'émergence des forges et des fours à chaux. Ces activités consomment une grande quantité de bois, et la forêt atteindra ses limites actuelles au XVIIe siècle. Les forges industrielles se développent au XVIIe siècle, et produisent des poêles, des clous, de la fonte moulée...

Les plus importantes d'entre elles se trouvent à Port-Brillet, Aron, Chailland et Moncor. Au XVIIIe siècle, le territoire de la Mayenne peut alors être considéré comme une région industrielle.

De la Révolution au XXIe siècle

En 1789, malgré l'apparition d'idées jacobines, la Mayenne, comme tout l'ouest de la France, reste un bastion royaliste et catholique.

Le département sera créé le 4 mars 1790, après la scission du Maine en deux parties : la Sarthe et la Mayenne. Chacune des deux se verra octroyer une partie de la frange nord de l'Anjou.

En 1792, une guerre civile oppose Royalistes et Républicains. Jean Chouan prend la tête du mouvement royaliste local et mène plusieurs batailles contre la Garde Nationale. En 1793, les royalistes vendéens, qui souhaitent obtenir du renfort d'Angleterre, lancent la Virée de Galerne et tentent d'atteindre Granville (Manche). Avec l'aide des Chouans, ils traversent facilement la Mayenne, mais seront mis en déroute par les Républicains à Dol-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine). Ils retraversent alors la Mayenne par le sud et sont ensuite défaits par l'armée républicaine.

Après la victoire des Coalisés à la bataille de Waterloo (le 8 juin 1815), le département est occupé par les troupes prussiennes jusqu'à novembre 1818.

Au XIXe siècle, la Mayenne perd son industrie, du fait de l'agonie de la production textile. De plus, la métallurgie a pratiquement disparu avec l'épuisement des gisements du fer. Cependant, les gisements de marbre, de grès et de granites sont importants et nombreuses carrières voient le jour après l'ouverture de la voie ferrée Paris-Brest en 1856.

La production de chaux gagne elle aussi en importance, mais périclite en 1890 avec l'arrivée des engrais chimiques. Elle fera disparaître la lande au profit du bocage et de l'élevage, qui feront de la Mayenne un département agricole.

Pour Paraître dans notre guide touristique de la Mayenne

Commune, office de tourisme, simple particulier...

Nous recherchons des correspondants pour mettre en valeur les villages pittoresques des régions, villages de caractères, plus beaux villages, les lavoirs, les jardins remarquables... (photos et descriptions) sur notre site www.sejour-touristique.com. Si l'idée vous séduit, utilisez la rubrique contact sur le site.

Vacanciers_Noel 2013_300x250

Devenez partenaire si vous êtes professionnel !

Demander des renseignements via notre formulaire de contact, découvrez le détail de nos prestations et les modalités d'inscription dans notre guide touristique ! 

Soyez vu : Dans nos pages, Sur l'agenda, sur l'Annuaire,  Présentez votre entreprise sur notre blog,

Votre hébergement sur nos pages. - Participez au forum.

Association, commune, office de tourisme, simple particulier, entreprise de la Mayenne

Association, commune, office de tourisme, simple particulier, entreprise.

Vous organiser une manisfestation, un événement, une fête, Proposez vos sorties locales, choisissez le type d'activité (rando. soirée dansante...) sur notre « Agenda ».L'inscription et l'utilisation du site sont 100% GRATUITES et ILLIMITÉES voir les conditions d'Utilisations du site.

Cordialement

Vous souhaitez mettre votre activité en avant ? Votre pub sur nos pages ; prenez "contact" via le formulaire

Profitez des offres de séjour de nos partenaires pour découvrir la Mayenne

Aucun produit à afficher

Découverte touristique de la Mayenne

Pour vous accompagner et vous guider de façon plus claire dans votre découverte de la Mayenne, nous avons sélectionné plusieurs site, vous pouvez trouvez aussi des informations touristiques, des sites et adresse via notre annuaire touristique : "en savoir plus"

Si vous aussi, vous connaissez un site internet digne d'intérêt sur la région, vous pouvez l'inclure.

Vous voulez vous ressourcer et organiser vos vacances selon votre propre rythme et selon vos propres envies ? Nous vous proposons lors de vos vacances de découvrir la Mayenne avec notre guide touristique lors d'un séjour à la carte. Prenez contact pour des informations sur les séjours touristiques

Vous voulez vous ressourcer et organiser vos vacances selon votre propre rythme et selon vos propres envies ? Nous vous proposons lors de vos vacances de découvrir nos régions lors d'un séjour de vacances ou autre. Offrez-vous une pause nature avec des séjours touristique en tout inclus, Un séjour avec activitée pour tous, vous êtes seul(e) en famille monoparentale ou un groupe d'amis : célibataires ou séniors solos ou en couple.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 04/01/2017