<script type="text/javascript" src="http://tracking.publicidees.com/showbanner.php?partid=51537&progid=774&promoid=114379"></script>

L'Indre patrimoine et histoire

Monument, patrimoine et sites touristique de l'Indre

Quoi faire dans l'Indre en Centre-Val de Loire ? Séjour touristique en France dans ses pages énumères les lieux avec des classifications touristiques officielles aux alentours et d'autres lieux d'intérêt à visiter dans l'Indre qui devraient servir d'inspiration si vous êtes en vacances. Notre guide du patrimoines et de l'histoire de l'Indre  à pour but de vous faire découvrir les monuments, le patrimoine et l'histoire du l'Indre

Monuments historiques de l'Indre

Le Château de Valençay est le plus célèbre et le plus visité, monument historique dans l'Indre, mais il y a aussi d'autres qui méritent l'attention dans le département:

  • Juste au sud de Valençay le château de Bouges semble plutôt sobre par rapport à son célèbre voisin, mais on peut voir ici quelques chambres aménagées avec goût et de beaux jardins
  • Un peu plus au sud encore le château d'Argy a une cour exceptionnelle avec des galeries orné de Renaissance sculptures en pierre
  • Le formidable Château Guillaume du 12ème siècle se trouve dans le sud-ouest, près de Lignac.
  • Le Château de Sarzay est un impressionnant château médiéval dans le sud-ouest de l'Indre qui a un nombre presque incalculable de tours de pierre hautes
  • Le Château d'Azay-le-Ferron vers l'ouest est d'un style de la Renaissance et est entouré de beaux jardins à la française à explorer
  • Abbaye de Fontgombault est une église abbatiale de style roman près de Tournon-Saint-Martin à l'ouest et la basilique de Neuvy-Saint-Sépulchre est un autre imposant monument de style roman dans le sud-est de l'Indre.

Les coups de cœur de séjour touristique en France dans de l'Indre

Hébergement :

Restauration :

Visiter le patrimoine et les monuments de l'Indre

Découvrez les lieux touristiques de l'Indre

Visiter le patrimoine et les monuments du Centre Val de Loire

Informations touristiques de l'Indre

 
 

Histoire de l'Indre

Préhistoire

Le département de l'Indre semble avoir été occupé par l'homme depuis les temps le plus reculés. La présence de constructions mégalithiques en nombre important en atteste. Si on dénombre encore une quarantaine de dolmens et de menhirs de nos jours, on en comptait une vingtaine de plus à la fin du XIXe siècle, mais les hommes se sont acharnés sur ces restes.

Comme souvent avec les vestiges, la réutilisation des pierres était un moyen commode et économique de trouver de la matière première. Ainsi à la Châtre-L'Anglin un dolmen a servi a fabriquer des meules de moulin, à Chaillac le menhir de la Bernarderie fut réduit à l'état de gravats pour combler les routes, à Montgivray un autre menhir aurait servi de base à une croix.

La poudre a beaucoup aidé à la destruction des pierres comme on peut encore le voir avec les trous de mine subsistant sur le dolmen de Saulnay et le polissoir de Palluau sur Indre. Parfois une simple fosse a été creusée au pied du mégalithe et la pluie l'a fait tomber dedans et de nombreuses pierres sont donc enterrées dans le sous-sol Berrichon.

Impossible de parler de la préhistoire sans évoquer le mystère des mardelles, ces dolines, souvent disposées près des mégalithes dont certaines témoignent d'une utilisation humaine et dont l'origine a longtemps divisé les archéologues. Les grottes de Pouligny-saint-Pierre ont servi d'abri aux hommes entre -13 000 et -6 000 ans, les restes d'une hutte ont permis sa reconstitution près d'Eguzon et de nombreux bifaces de type Levallois apparaissent sur les berges de la Creuse.

Antiquité

Le Berry était occupé par la tribu des Bituriges et si leur capitale Avaricum se trouvait dans le cher voisin, de grandes agglomérations. L'exploitation du sous-sol ferrugineux enrichissait toute la région et les traces gauloises ses retrouvent comme à Obterre où 500 pièces d'argent furent découvertes en 1865.

Après la conquête, les romains ont occupé et amélioré nombre de ces villes et si certaines ont subsisté comme Déols à côté de Châteauroux, d'autres ne sont plus que des ruines. Les fouilles du site d'Argentomagus ont permis de révéler une cité gallo-romaine puissante. L'oppidum de 27 hectares est complété par des thermes, un théâtre agrandi à plusieurs occasions, dont la version finale atteignait les 100 m de diamètre, au moins trois temples, de riches maisons et un pont long de 110 m de long pour traverser la Creuse.

Moyen-âge

A la chute de l'empire Romain, l'invasion des Wisigoths sera suivie par celle des Francs. Clovis tuera Alaric à la bataille de Vouillé et s'emparera du territoire. Le Berry sera ballotté entre les royaumes de Bourges et d'Orléans et le duché d'Aquitaine. Le duc d'Aquitaine se souleva plusieurs fois contre le roi Pépin le Bref et à chaque campagne la province eut à souffrir du passage des troupes royales.

Charlemagne rattacha le Berry à la couronne de France. Son autorité fut vite oubliée et sous ses successeurs, le Berry oscilla entre le roi et le comte de Poitiers. C'est à cette époque troublée que commence l'histoire d'une des grandes familles féodales : les princes de Déols. Leur influence s'étendait d'Issoudin à La Châtre jusqu'à Saint Gaultier.

Ebbe l'ancien combat l'invasion hongroise en 935 et les bat à Châtillon sur Indre mais est tué à Loches en les poursuivant. Son fils, Raoul le Large va transférer son château sur une butte proche au bord de l'Indre. Il va lui donner son nom " Château Raoul " point de départ de la future préfecture de l'Indre.

L'an 1000 et son mysticisme eut une énorme importance. Les monastères et autres abbayes connurent une période de prospérité inégalée jusqu'alors mais les nobles et très pieux seigneurs partirent à la croisade. Si les établissements religieux ont pour beaucoup disparu la trace laissée par les moines demeure encore visible aujourd'hui. Ce sont de nouveaux villages créés et reliés par des routes, des forêts défrichées, pour permettre la culture. Ils ont également permis d'adoucir les moeurs et d'alléger le joug de la féodalité.

La mort de Raoul VI dernier prince de Déols livra le fief aux ambitions du roi de France Philippe-Auguste et celles du roi d'Angleterre, Henri II et son fils Richard Coeur de Lion. Châteauroux et ses dépendances changèrent ainsi plusieurs fois de main en très peu de temps avec les destructions correspondantes. Le domaine reviendra au sire de Chauvigny qui se verra retirer le privilège de battre monnaie par le roi Philippe le Bel qui lui ne se privait pas d'en produire d' une qualité douteuse.

La guerre de Cent Ans apporte son lot de destructions. En 1356, le Prince Noir, fils du roi d'Angleterre brûle la ville mais ne peut prendre le Château Raoul. La ville est encore pillée en 1374. La ville sera fortifiée et le Château Raoul reconstruit. La baronnie de Châteauroux devient comté en faveur d'André de Chauvigny en 1497 en remerciement à sa fidélité au roi. Le nouveau comte de Berry mourut en 1502 sans laisser d'enfant.

L'héritage se partagea entre le sieur de Maillé qui devint seigneur de Châteauroux, La Châtre et le seigneur de la Roche sur Yon qui récupéra Issoudun et le château du Parc proche de Château Raoul.

De la Renaissance à la Révolution

Après les troubles du Moyen Age, la Renaissance apporte une paix de courte durée sur la région. François Ier et son fils Henri II ont su épargner le pays des troubles internes en exportant les guerres, mais leurs trop jeunes successeurs ont laissé libre cours aux ambitions des grands nobles. Alimentées en sous-main par les puissances étrangères les guerres de religion vont dévaster la France.

Issoudun sera assiégée et plusieurs villes du département seront occupées par les troupes protestantes. En 1613, le prince Henri de Bourbon-Condé mit fin aux querelles d'héritage qui déchiraient le département en rachetant le domaine aux deux partis. Il le fait élever au rang de duché et ainsi Châteauroux supplante sa rivale Issoudun.

La Fronde dont il fut un des principaux meneurs causa encore des ravages dans la province, mais quand elle s'acheva, le prince n'eut que quelques années de disgrâce alors que des nobles de rang inférieur comme le seigneur de Vatan le payèrent de leur tête. Le seul fait notable de cette période est la nuit passée à Châteauroux par Louis XIV alors âgé de 14 ans et sa mère Anne d'Autriche.

Le roi Louis XV racheta le duché en 1735 pour sa maîtresse, la marquise de La Tournelle. Il sera ensuite l'apanage du frère du roi Louis XVI, le comte d'Artois, futur Charles X.

De la Révolution au XXIe siècle

Comme dans beaucoup de provinces Françaises, la Révolution ne causa pas de troubles majeurs pour les habitants si ce n'est la destruction et la vente de nombre d'édifices religieux. Le grand homme de la période l'empire est Henri Gatien Bertrand.

Il naît à Château Raoul en 1773, spécialiste des fortifications, ses actions face aux Anglais le font monter rapidement dans la hiérarchie et il est nommé à 32 ans général aide de camp de l'empereur puis grand maréchal du palais. Il accompagnera Napoléon dans son exil à l'île d'Elbe puis après les 100 jours et Waterloo, il sera un des derniers fidèles à l'accompagner à Sainte Hélène.

A la mort de l'empereur, après un passage par Londres, il reviendra à Châteauroux dont il sera le député pendant 9 ans. En 1840 il revient à Sainte Hélène pour ramener les cendres de Napoléon aux invalides. L'arrivée du chemin de fer en 1847 à Châteauroux ouvre une ère de prospérité et de progrès. Les remparts et le donjon du château sont rasés, l'industrie se développe : manufacture de draps, fonderies, ateliers de confection et la manufacture des tabacs.

A la même époque un petit village recevait une visiteuse qui allait le rendre célèbre. Georges Sand se réfugiera souvent dans la maison de sa grand-mère à Nohant. Elle y écrira ses plus grands romans, inspirée par la campagne Berrichonne. La maison respire encore l'âme de l'auteur et ses illustres invités : Liszt, Balzac, Delacroix, Flaubert et bien sûr Frédéric Chopin qui y trouvera le calme propice à la création.

L'occupation fut une période tragique. Ceux qui avaient réussi à passer la ligne de démarcation n'étaient pas sauvés pour autant, la milice de Vichy, souvent informée par le zèle de délateurs pouvait les envoyer dans un des camps d'internement créés pour l'occasion. A la fin de la guerre, les dernières colonnes allemandes en retraite exercèrent des représailles contre les résistants et la population.

Les dernières guerres laisseront une trace importante : l'aéroport. Dès 1915 une école d'aviation est créée. C'est ensuite une usine de construction aéronautique qui verra le jour en 1936. Les Américains y établiront une de leurs plus importantes bases en 1951. Aujourd'hui la ville se mobilise autour de son aéroport pour relancer son économie.

Pour Paraître dans notre guide touristique de l'Indre

Commune, office de tourisme, simple particulier...

Nous recherchons des correspondants pour mettre en valeur les villages pittoresques des régions, villages de caractères, plus beaux villages, les lavoirs, les jardins remarquables... (photos et descriptions) sur notre site www.sejour-touristique.com. Si l'idée vous séduit, utilisez la rubrique contact sur le site.

 

Devenez partenaire si vous êtes professionnel !

Demander des renseignements via notre formulaire de contact, découvrez le détail de nos prestations et les modalités d'inscription dans notre guide touristique ! 

Soyez vu : Dans nos pages, Sur l'agenda, sur l'Annuaire,  Présentez votre entreprise sur notre blog,

Votre hébergement sur nos pages. - Participez au forum.

Association, commune, office de tourisme, simple particulier, entreprise de l'Indre

Association, commune, office de tourisme, simple particulier, entreprise.

Vous organiser une manisfestation, un événement, une fête, Proposez vos sorties locales, choisissez le type d'activité (rando. soirée dansante...) sur notre « Agenda ».L'inscription et l'utilisation du site sont 100% GRATUITES et ILLIMITÉES voir les conditions d'Utilisations du site.

Cordialement

Une place de choix pour votre etablissement, prenez contact avec nous !

Découvrez des séjours touristiques dans l'Indre

  • Séjour touristique au pays de Talleyrand

    chambre.jpg

    Pour vos vacances dans l'Indre, séjour touristique en France vous invite à découvrir cette région hors des sentiers battus lors d'un séjour en tout compris. A toutes les saisons, vous pourrez apprécier le bon air en pleine nature.

    406.00€ TTC

    Détails

Découverte touristique dans l'Indre

Pour vous accompagner et vous guider de façon plus claire dans votre découverte dans l'Indre, nous avons sélectionné plusieurs site, vous pouvez trouvez aussi des informations touristiques, des sites et adresse via notre annuaire touristique : "en savoir plus"

Si vous aussi, vous connaissez un site internet digne d'intérêt sur la région, vous pouvez l'inclure.

Vous voulez vous ressourcer et organiser vos vacances selon votre propre rythme et selon vos propres envies ? Nous vous proposons lors de vos vacances de découvrir l'Indre avec notre guide touristique lors d'un séjour à la carte. Prenez contact pour des informations sur les séjours touristiques

Vous voulez vous ressourcer et organiser vos vacances selon votre propre rythme et selon vos propres envies ? Nous vous proposons lors de vos vacances de découvrir nos régions lors d'un séjour de vacances ou autre. Offrez-vous une pause nature avec des séjours touristique en tout inclus, Un séjour avec activitée pour tous, vous êtes seul(e) en famille monoparentale ou un groupe d'amis : célibataires ou séniors solos ou en couple.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 27/10/2016