Aquitaine patrimoine et histoire

Patrimoine architectural d'Aquitaine

Belvès vue générale de l'un des plus beaux village de FranceQuoi faire en Aquitaine ? Laissez-vous aller et découvrez l'histoire, le patrimoine, les monuments, la culture, la beauté et la richesse de l'Aquitaine et de ses environs. Séjour touristique en France dans ses pages énumère les lieux avec des classifications touristiques officielles aux alentours et d'autres lieux d'intérêt à visiter en Aquitaine qui devraient servir d'inspiration si vous êtes en vacances.

Notre guide du patrimoines et de l'histoire d'Aquitaine à pour but de vous faire découvrir les monuments, le patrimoine et l'histoire d'Aquitaine.

Le patrimoine architectural aquitain est saisissant. L'Aquitaine ne compte pas moins de 2 800 édifices protégés au titre des Monuments historiques tant en ce qui concerne l'architecture religieuse que civile, dont les 2/3 sont répartis en Dordogne et en Gironde.

Quatorze des villages aquitains, dont la majorité est située en Dordogne, sont répertoriés parmi les plus beaux villages de France. Bordeaux et son Port de la Lune ainsi que la juridiction de Saint-Emilion sont classés au patrimoine mondial de l'Unesco.

Architecture religieuse d'Aquitaine

Belvès église notre dame de l assomption clocher porche Roman et gothique aquitains.

C'est, affirment les spécialistes, parce qu'elle voit converger sur ses terres quatre voies importantes des chemins de Saint-Jacques, que l'Aquitaine est si riche d'ouvrages romans et gothiques. La voie littorale parcourt l'Aquitaine du nord au sud et traverse la Gironde et les Landes jusqu'au Pays basque. Parmi les étapes essentielles en Gironde, la superbe abbaye de la Sauve-Majeure était un point de ralliement pour tous les pèlerins du Nord.

La voie du Puy relie Puy-en-Velay aux montagnes pyrénéennes et traverse le célèbre village basque d'Ostabat à la confluence des routes de Tours, Vézelay et du Puy. Celle du sud, ou voie d'Arles, traverse la région par les Pyrénées de Morlaas en Béarn jusqu'au col du Somport.

Un tourbillon roman emmène ainsi le promeneur du prieuré de Moirax dans le Lot-et-Garonne, à la petite nef romane d'Arbis, à la vaste Notre-Dame-de-la-Fin-des-Terres à Soulac ou au portail de Petit-Palais en Gironde. Il l'envoie admirer le chapiteau de Saint-Paul-lès-Dax, la commanderie de Saint-Jacques-de-l'Epée-Rouge à Bessau ou la superbe abbatiale de Saint-Sever, dans les Landes.

Il lui prescrit de se rendre encore à Lescar, Sauveterre, Saint-Engrâce ou l'Hôpital-Saint-Blaise dans les Pyrénées-Atlantiques, et de ne pas oublier non plus Agen ou Laguépie (47), Cénac, La-Tour-Blanche, le musée gallo-romain de Périgueux ou Saint-Martin-d'Astier en Dordogne. Religieux (le plus souvent), militaires (parfois) ou civils (plus rarement), les monuments romans ponctuent toute la région en se resserrant un peu plus dans un entre-deux-mers riche de choses à voir. Côté gothique, c'est le foisonnement. Touchant d'abord les pays de vignobles (Bordeaux...) son développement s'étend ensuite aux villes de fleuves : Agen, Marmande, La Réole...

L'adoption de la croisée d'ogives donne naissance à des édifices originaux à la fin du XIIe siècle. Le siècle suivant sent les influences du gothique de l'Ile-de-France ou de la Champagne, d'une part et du gothique méridional, d'autre part. Des expressions dont on peut mesurer les nuances à travers les nombreux monuments qui demeurent à ce jour. Citons, évidemment, les cathédrales Saint-André de Bordeaux (33) • Saint-Jean-Baptiste de Bazas (33) • Sainte-Marie de Bayonne (64) • Sainte-Marie d'Oloron (64) • Saint-Sacerdos de Sarlat (24) • Saint-Vincent de Dax (40) • les collégiales de Saint-Astier (24) • d'Uzeste (33) • les églises, innombrables encore, qui courent toute la région, d'Orthez (64) • Fronsac (33) • Casseneuil (47) • Beaumont (24) en passant par Geaune (40) ou Marmande (47)...

Les châteaux d'Aquitaine

Les châteaux et les forteresses d'Aquitaine sont les grands témoins des différentes époques historiques qu'ils ont traversé. Il y en aurait plus de mille en Aquitaine. Ce sont des lieux à découvrir absolument.

le-chateau-de-biron-sejours-celibataires-03.jpg Le Haut-Agenais témoignera du Moyen Age au travers du château le mieux conservé de cette époque à Bonaguil tandis que le château de Pau évoquera le bon roi Henri IV ainsi que le château de Nérac. La philosophie sera évoquée au château de Labrède grâce à son illustre propriétaire, Montesquieu mais aussi au château de Montaigne, en visitant la tour des Essais.

Quant aux paysages qui entourent le château d'Abbadia à Hendaye construit par Violet-le-Duc, ils nous laissent rêveurs, tout comme ceux de la Dordogne qui abriterait plus de mille châteaux...

Parmi les plus connus, on retrouve le château de Hautefort dont les façades, les toitures ainsi que les douves, les terrasses, les escaliers, la galerie du rez-de-chaussée, la chapelle, le salon du premier étage et le salon contigu sont classées monuments historiques, le château de Monbazillac, le château de Roquetaillade, celui de Langoiran, le château de Beynac, celui de Biron sans oublier le château des Millandes qui fut la propriété de Joséphine Baker, célèbre meneuse de revue noire américaine au début du XXe siècle, engagée dans la Résistance en France et luttant contre le racisme et l'émancipation des noirs. Ce château fut rendu célèbre parce qu'elle y a englouti sa fortune.

Visiter le patrimoine et monuments d'Aquitaine

Découvrez les lieux touristiques d'Aquitaine

Information touristique d'Aquitaine

 

Histoire de l'Aquitaine

Aussi loin que l'on se souvienne, l'histoire de l'Aquitaine remonte à une époque plutôt ancienne (plusieurs dizaines de milliers d'années) où les hommes du Moustérien emménageaient dans des grottes dans la vallée de la Vézère (24). Mille pages ne suffiraient pas à raconter siècle par siècle les vicissitudes historiques qui secouèrent la région jusqu'ici.

De la Dordogne au Pays basque et des Landes au Lot-et-Garonne, les touristes curieux d'apprendre picorent les divers vestiges illustrant une histoire. Ils reconstituent, ce faisant, une chronologie palpable dont la trame raconte le rattachement à l'Empire romain par Publius Crassus, lieutenant de Jules César (56 av. J.-C.), la prospérité du Ier au IIIe siècle, l'occupation des Wisigoths (413), l'incorporation aux Etats francs par Clovis (507), l'invasion des Vascons (580).

Belvès tour de l auditeur xie siècleLa division de l'Aquitaine en deux principautés : duché d'Aquitaine et duché de Gascogne au XIe siècle, le mariage d'Aliénor d'Aquitaine avec Louis le Jeune puis la dissolution de l'union et son remariage à Henri Plantagenêt (1152), le rattachement consécutif de l'Aquitaine à la Couronne d'Angleterre pour trois siècles, la guerre de Cent Ans (1337-1453), la victoire de Charles VII et la réintégration de l'Aquitaine à la couronne de France, les guerres de Religion, la transformation du Béarn et de la Navarre en fief protestant par Jeanne d'Albret (1560), l'incorporation du Béarn au royaume de France en 1620, l'autoproclamation de Bordeaux comme République autonome avec l'aide des Anglais en 1649, la fixation des dunes par l'implantation de pins dans les Landes par Brémontier en 1786, le déclin du XIXe siècle, mais le début des stations balnéaires, etc., jusqu'à nos jours.

Préhistoire

L'Aquitaine est peuplée depuis la préhistoire comme l'atteste, en personne, l'homme dit de Cro-Magnon dont on vint troubler le repos millénaire un jour de 1868... Comme beaucoup l'ignorent, donc, le premier Homo Sapiens répertorié sur la planète tire son nom d'un lieu-dit à deux pas des Eyzies dans le Périgord. C'est, autour de chez lui, toute la vallée de la Vézère (24) qui attire les foules en quête d'origine. Tout entière classée au patrimoine mondial par l'Unesco, elle abrite le berceau de notre espèce comme l'affirment les spécialistes.

Une balade en Dordogne, ainsi, nous catapulte dans le passé jusqu'à atteindre le Paléolithique, quelque 200 000 ans en arrière. La Dordogne recèle, en fait, des milliers de gisements préhistoriques et près de la moitié des grottes ornées connues en France. Lascaux II (le fac-similé de Lascaux ouvert à la visite), la grotte de Rouffignac, le village troglodytique de la Madeleine, l'abri préhistorique du Cap Blanc à Marquay, les gisements de Laugerie-Basse, les abris sous roche de La Roque-Saint-Christophe ou les grottes de Font-de-Gaume sont autant de joyaux illustrant la richesse de l'héritage régional.

Avec moins de foisonnement, les autres départements aquitains présentent également leurs souvenirs. En Gironde, la grotte de Pair-Non-Pair est une des plus remarquables grottes ornées du début du Paléolithique supérieur.

Découverte à la fin du XIXe siècle, elle est le seul site préhistorique visitable dans le département. La découverte de nombreux outils en os, de silex et des restes osseux d'animaux atteste une occupation du site s'échelonnant du Moustérien (-80 000 ans) à la fin du Périgourdien supérieur (-18 000 ans). Dans les Landes, un musée de la Préhistoire présente à Brassempouy l'exposition des fouilles des grottes du Pape et des Hyènes où l'on découvrit la dame éponyme (de Brasssempouy), sculpture de visage féminin vieux de 25 000 ans.

Dans le Lot-et-Garonne, la grotte de Lastournelle présente des concrétions spectaculaires tandis que près de celles de Fontirou (Castella), un parc préhistorique reconstitue la plus importante collection d'animaux préhistoriques grandeur nature (mais pas vivants...) d'Europe.

Un circuit pédestre accessible à tous rappelle, dans un décor naturel, l'histoire du monde de 4,6 milliards d'années aux hommes du Néolithique : les premiers amphibiens, les poissons du Dévonien, les grands dinosaures jusqu'à leur extinction (le plus grand brachiosaure du monde : 14 m de haut et 30 m de long...), les premiers reptiles volants, les premiers oiseaux, les grands mammifères, l'évolution de l'Homme. Dans les Pyrénées-Atlantiques, enfin, les grottes de Sare, d'Isturitz et d'Oxocelhaya (Saint-Martin d'Arberoue) portent des traces d'arts rupestres.

Antiquité

Les vestiges gallo-romains. Un peu éparpillés, les souvenirs gallo-romains sont également nombreux en Novempopulanie (le pays de neuf peuples qu'on connaissait alors).

Belvès vue des habitations troglodytes de belvèsEn Dordogne, on verra la tour-temple de la déesse Vésuna à Périgueux, ainsi que des villas extraordinaires comme celle de Montcaret (IVe siècle) dotée d'une salle à manger chauffée par hypocauste et ornée de mosaïques inoubliables aux motifs géométriques ou aquatiques.

En Gironde, d'antiques ruines sont visibles à Bourg et à Bordeaux (palais Gallien), on a mis au jour à Plassac une villa aux mosaïques remarquables.

Dans les Landes, Dax figure le type même de la cité lacustre créée par les Romains. La toute petite partie des remparts qu'elle a conservée était qualifiée par les archéologues du siècle dernier de " type le plus beau en France d'enceintes gallo-romaines ", Sordes l'Abbaye réserve la surprise des vestiges de sa belle villa gallo-romaine avec thermes et bel ensemble de mosaïques du IVe siècle, à Sanguinet, enfin, le lac livre petit à petit les temples, routes et ponts romains, habitats et camps protohistoriques et autres pirogues abandonnées par des pêcheurs sur les bords d'anciennes rivières.

Moyen-âge

Le Moyen Age des bastides. Alors que le mot désignait d'abord un ouvrage militaire ou une ville fortifiée, il prend au XIIIe siècle le sens d'habitat nouvellement construit (nova bastida). Répondant à un aménagement volontaire, les bastides visent à regrouper la population dispersée, à multiplier les échanges commerciaux et à se protéger, le cas échéant.

Dans la première partie du Moyen Âge, en effet, les villes étaient construites sans planification architecturale autour de l'église, attestant de l'importance de la vie spirituelle. La place centrale de la bastide est au contraire un espace voulu commercial (foires et marchés s'y tiennent), civique et municipal (la maison du Sénéchal ou celle du Gouverneur ont pignon sur la place). L'église, elle, s'élève à un angle de la place pour manifester le recul du pouvoir spirituel (le clergé), sur le pouvoir temporel...

Les visiter procure souvent une impression plaisante d'anachronisme. Des 315 bastides actuellement répertoriées en France, plus d'un tiers est situé dans la région. Le Haut-Agenais : Dordogne et Lot-et-Garonne recèle, en la matière, des trésors nommés Montflanquin, Monpazier, Domme, Beaumont, Villefranche-de-Périgord, Issigeac, Vianne ou Villéreal. Mais les Landes ont Geaune, Grenade-sur-l'Adour, Saint-Justin, ou La Bastide-d'Armagnac, la Gironde a Blasimon, Cadillac, Créon, Libourne, Monségur, Pellegrue ou Sainte-Foy-la-Grande, et les Pyrénées-Atlantiques abritent Sauveterre-de-Guyenne, Labastide-Clairence, Aïnhoa, Navarrenx ou Sauveterre-de-Béarn...

De la Renaissance à la Révolution

Le pays de cocagne. La fin de la guerre de Cent Ans marque le début de l'intégration française, en 1462, après 10 années de punition de Bordeaux. Louis XI y crée un Parlement et libère son commerce. L'usage du gascon est alors interdit dans les actes officiels à Bordeaux.

Le temps des mousquetaires. 1615 : Louis XIII vient à Bordeaux pour épouser Anne d'Autriche, infante d'Espagne, mais doit repartir sous escorte pour parer aux huguenots, hostiles à sa politique fiscale. Les troupes de Louis XIII reviennent prendre Nérac, Coutras, Bergerac et le bordelais. Après des années d'épidémie (peste) et de disette, les croquants révoltés contre l'augmentation des taxes sont écrasés à La Sauvetat du Dropt en 1637.

le-chateau-de-beynac-sejours-celibataires.jpg1648 : Pour pouvoir faire la guerre contre les Autrichiens, Mazarin avait levé de nouveaux impôts. Le Parlement de Bordeaux mène la Fronde en Guyenne contre l'absolutisme royal, Condé traite avec l'Espagne et lève des troupes en Guyenne, mais se rend en 1649. Issu de cette Fronde parlementaire, un gouvernement révolutionnaire communal, l'Ormée, s'installe à Bordeaux en 1651. Turenne qui a restauré l'autorité du roi à Paris fait capituler Bordeaux en 1653. En 1659, le traité des Pyrénées (signé à l'île aux faisans sur la Bidasoa) met fin à la guerre avec les Espagnols et rattache le Roussillon et la Cerdagne à la France (depuis, les frontières avec l'Espagne n'ont pas bougé).

En 1660, Louis XIV vient se marier à Saint-Jean-de-Luz. L'embouchure de l'Adour est stabilisée. Fortification de Bayonne et construction de Mont-Louis (Pyrénées catalanes) par Vauban.

De la Révolution au XXIe siècle

La Révolution et l'Empire. Avec un temps de retard (le Sud-Ouest est à une bonne semaine à cheval de la capitale), la région suit la révolution parisienne ; Bordeaux est girondine par définition.

1789 : des bandes de paysans armés brûlent des châteaux pour détruire les droits des seigneurs consignés dans leurs archives.

En 1793, Tallien vient instaurer la Terreur à Bordeaux, puis l'arrête sous l'influence de son amie Thérésia Cabarrus.

En 1808, les troupes de Napoléon passent par Bayonne (et par la Catalogne) pour imposer le blocus continental au Portugal et pour placer le frère de Napoléon sur le trône d'Espagne. Développement du tabac dans le Sud-Ouest.

Maine de Biran (né à Bergerac, 1766-1824) écrit ses oeuvres philosophiques.

Restauration et Second Empire. En 1814, l'armée anglaise passe les Pyrénées et prend Bordeaux. Biarritz devient un lieu de villégiature du Second Empire grâce à l'impératrice Eugénie.

Jardins du chateau de losse guide du tourisme en dordogne aquitaineEntreprises à la fin du XVIIIe par Brémontier, les plantations de pins sont étendues pour assainir les Landes, et surtout les grands crus de Bordeaux sont définis, permettant d'asseoir une renommée mondiale.

IIIe République. Bordeaux devient provisoirement capitale de la France en 1871. Avec l'instauration de la IIIe République, Bordeaux cesse de battre monnaie pour les particuliers.

1906 : la ré-instauration du congé dominical aide au démarrage du football-rugby. C'est la naissance de l'ovalie dans le Sud-Ouest.

Déclin démographique, migration pour devenir fonctionnaire à Paris. " Le Nord travaille, le Sud gouverne " se console-t-on parfois...

1915-17 : transfert dans le Sud-Ouest, loin du front, des industries d'armement, textiles (habits militaires), chimiques (explosifs) et aéronautiques (Latécoère).

Dans l'entre-deux-guerres, installations d'immigrants belges, italiens, espagnols (l'agriculture qui s'est peu modernisée a besoin de bras).

1940 : Bordeaux redevient très provisoirement capitale de la France. Durant la Seconde Guerre mondiale, la région est coupée par la ligne de démarcation durant deux ans, avant d'être totalement occupée par les Allemands en 1942. Le Sud-Ouest est libéré par les résistants en 1944.

L'après-guerre. 1964 : création des régions administratives autour de métropoles dont l'Aquitaine pour Bordeaux.

A Bordeaux, construction du pont Saint-Jean (1965) et du pont d'Aquitaine (1967).

Le patrimoine mondial s'enrichit des grottes de Lascaux (1979), de la cathédrale Saint-Front de Périgueux (2002), du canal du Midi (1996), des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle (1998) et du centre-ville de Saint-Emilion (1999). La région développe son attrait touristique et son image du bien manger et du bien-vivre.

De nos jours

Depuis 1986, les membres du Conseil Régional sont élus au suffrage universel. Le mandat est de 4 ans depuis février 2010. Aux côtés du Conseil Régional siège le Comité économique et social depuis 1992. Depuis 2003 la décentralisation s'accentue. Le tourisme continue à se développer. De nombreuses stations balnéaires s'équipent et se modernisent.

La construction du TGV met Paris à 3 heures de Bordeaux, deux lignes sont en cours de travaux : Bordeaux Espagne permettant de relier Bordeaux à la capitale en un peu plus de deux heures, et l'aménagement de la ligne existante au sud de Bordeaux. Une nouvelle autoroute relie Pau à Bordeaux, et la N 10 est devenue une autoroute payante.

Pour Paraître dans notre guide touristique d'Aquitaine

Commune, office de tourisme, simple particulier...

Nous recherchons des correspondants pour mettre en valeur les villages pittoresques des régions, villages de caractères, plus beaux villages, les lavoirs, les jardins remarquables... (photos et descriptions) sur notre site www.sejour-touristique.com. Si l'idée vous séduit, utilisez la rubrique contact sur le site.

beaumont-du-perigord guide touristque de la Dordogne

Devenez partenaire si vous êtes professionnel !

Demander des renseignements via notre formulaire de contact, découvrez le détail de nos prestations et les modalités d'inscription dans notre guide touristique ! 

Soyez vu : Dans nos pages, Sur l'agenda, sur l'Annuaire,  Présentez votre entreprise sur notre blog,

Votre hébergement sur nos pages. - Participez au forum.

Association, commune, office de tourisme, simple particulier, entreprise d'Aquitaine

Association, commune, office de tourisme, simple particulier, entreprise.

Vous organiser une manisfestation, un événement, une fête, Proposez vos sorties locales, choisissez le type d'activité (rando. soirée dansante...) sur notre « Agenda ».L'inscription et l'utilisation du site sont 100% GRATUITES et ILLIMITÉES voir les conditions d'Utilisations du site.

Cordialement

Une place de choix pour votre etablissement, prenez contact avec nous !

Découvrez des séjours touristiques en Aquitaine

Aucun produit à afficher

Découverte touristique dans l'Aquitaine

Pour vous accompagner et vous guider de façon plus claire dans votre découverte de l'Aquitaine, nous avons sélectionné plusieurs site, vous pouvez trouvez aussi des informations touristiques, des sites et adresse via notre annuaire touristique : "en savoir plus"

Si vous aussi, vous connaissez un site internet digne d'intérêt sur la région, vous pouvez l'inclure.

Vous voulez vous ressourcer et organiser vos vacances selon votre propre rythme et selon vos propres envies ? Nous vous proposons lors de vos vacances de découvrir l'Aquitaine avec notre guide touristique lors d'un séjour à la carte. Prenez contact pour des informations sur les séjours touristiques

Vous voulez vous ressourcer et organiser vos vacances selon votre propre rythme et selon vos propres envies ? Nous vous proposons lors de vos vacances de découvrir nos régions lors d'un séjour de vacances ou autre. Offrez-vous une pause nature avec des séjours touristique en tout inclus, Un séjour avec activitée pour tous, vous êtes seul(e) en famille monoparentale ou un groupe d'amis : célibataires ou séniors solos ou en couple.

1 vote. Moyenne 1.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 27/07/2016