Tourisme responsable

Le tourisme est la première industrie mondiale, plus de 800 millions de voyageurs internationaux. Les conséquences d'un tourisme de masse incontrôlé peuvent être dévastatrices, aussi bien pour l'environnement que pour le milieu humain.

Le voyage écolo, un principe qui profite à tous

La vie urbaine est souvent rythmée par le métro, boulot, dodo du quotidien. Alors, quoi de mieux que l’écotourisme pour s’éloigner de cette routine polluée par les activités citadines.

Qu’est-ce que l’écotourisme ?

Pour préserver la riche et fragile nature de notre planète, l’écotourisme a été créé afin de l’explorer tout en respectant sa prospérité. Ainsi, les voyageurs auront l’occasion de maintenir un équilibre harmonieux entre la flore, la faune et le territoire humain. Cette pratique est, en effet, centrée sur la découverte de la biocénose et des lieux dotés d’espaces verts tels que les jardins d’agrément ou encore les réserves protégées. Bien sûr, cela n’empêche pas la visite des villages et le partage de culture avec les locaux. Cependant, cette forme de tourisme durable s’oppose au tourisme de masse qui, quant à lui, a tendance à dégrader certains milieux avec des pollutions, chimiques et organiques.

saint-malo-rampart séjour touristique Bretagne guide touristiqueQuelques sites à visiter pour un tourisme « vert »

Plusieurs sites se prêtent parfaitement aux voyages écolos. Ce secteur se développe, d’ailleurs, rapidement dans certaines contrées. Toutefois, pour choisir vos destinations et vos circuits, prenez soin de visiter un forum voyage. Le partage d’expérience avec les touristes écolos peut vous être très utile pour votre périple. Parmi les lieux à ne pas manquer, vous pouvez aller en Bretagne. Situé à l’extrême ouest de la France, ce pays est ponctué de forêts luxuriantes et de terrains accidentés faisant le bonheur des randonneurs en quête d’évasion. Quelques enseignes aux architectures, respectant l’environnement et employant des ressources écologiques, y sont mises à disposition des globe-trotters. Il est aussi possible d'explorer d’autres adresses telles que la Mongolie pour un dépaysement total. Cette région jouit d’une importante diversité écologique, car elle se trouve au centre de l’Asie, à la croisée de 5 différents écosystèmes. Là, vous rencontrerez un mélange entre steppes, bocages, déserts, montagnes et taïgas.

Un geste pour la planète

Devenir un « éco-touriste » dans l’âme nécessite l’application de quelques règles. La base de ces conditions est évidemment le respect de la nature et des habitants d’une région donnée. Donc, avant de vous aventurer sur des terres inconnues, informez-vous sur les traditions et la culture locale, afin de ne pas outrepasser les mœurs et coutumes. En optant pour ce mode de voyage, vous choisissez d’être au cœur de la nature et de vous engager à ne pas la polluer. Le moyen de transport est aussi un facteur à prendre en compte durant un périple écologique. Privilégiez, entre autres, le vélo et la marche à pied pour vos explorations. Non seulement, ce sont de bonnes manières pour préserver l’environnement, mais en plus, cela contribuera au bien-être de votre corps. Pour les plus longues distances, il existe désormais des véhicules à faible consommation qui émettent moins de CO2 dans l’atmosphère. De plus, pendant vos expéditions, vous pouvez également emprunter les transports en commun. C’est pratique et cela offre la possibilité d’être en contact avec les habitants. Enfin, pour être un voyageur responsable, utilisez des emballages recyclables et respectez les systèmes de tri lorsque vous jetez vos ordures.

Vacances Propres s'attaque à la montagne

Après le succès de son opération "Je navigue, Je trie" en 2013, Vacances Propres s'attaque à la montagne et aux pistes de ski principalement.

Dès cet hiver, plus de 520.000 sacs à rayures de l'association vont être installés dans les communes partenaires. Cette opération va inciter les vacanciers à procéder au tri, avec les sacs verts pour les ordures ménagères et les jaunes pour le recyclage.

Des partenaires environnementaux (tels que Mountain Riders ou Eco-emballages) et 110 collectivités locales participent à cette opération visant à éviter l'abandon de 5.000 tonnes de déchets en moyenne et haute montagne. En 2012, 350 tonnes de déchets avaient pollué les pistes.

Ce dispositif est une adaptation du plan "Je navigue, Je trie", fructueux cette en 2013, avec 140 tonnes de déchets récoltés. Les 25 ports partenaires (dont Dieppe, le Lavandou, et le Cap d'Agde) sont prêts à renouveler l'opération en 2014, d?après une enquête réalisée auprès de leurs responsables.  

Pour rappel, 85% des plaisanciers se sont se sont déclarés sensibles à cette opération qu'ils ont bien accueilli. Enfin, 80% des ports ont noté une augmentation du tri grâce aux 34.000 cabas de tri, aux 36.000 sacs poubelles et aux 90.000 plaisanciers sensibilisés.

Au 30 Novembre 2013, près de 2,4 millions de sacs "Vacances Propres" avaient été utilisés pour récolter 24.000 tonnes de déchets. 

Suppression de la taxe de séjour

Paris L'hôtel de Franck Laval est un modèle d'écologie. L'homme est intervenu sur ce thème au congrès du Synhorcat. Pour lui, les municipalités doivent inciter les établissements à s'éco-labelliser.

En savoir plus : http://www.lhotellerie-restauration.fr/journal/salon-concours-syndicat-association/2013-11/Suppression-de-la-taxe-de-sejour-pour-les-hotels-ecolo-labellises-l-hotelier-Franck-Laval-lance-le.htm

Le tourisme solidaire en débat à Colmar

Le tourisme solidaire se développe dans le secteur des voyages et les professionnels en parlent depuis ce matin à Colmar, réunis au Parc expo pour les quatrièmes assises du tourisme et de l’économie solidaire.

Faire du tourisme autrement. De manière équitable, responsable, en soutenant par exemple des projets de développement si l’on se rend dans un pays émergent.

Le tourisme solidaire et équitable regroupe les formes de tourisme « alternatif » qui mettent au centre du voyage l'homme et la rencontre et qui s'inscrivent dans une logique de développement des territoires.

L'implication des populations locales dans les différentes phases du projet touristique, le respect de la personne, des cultures et de la nature et une répartition plus équitable des ressources générées en sont les fondements.
Notre équipe a rencontré une agence de voyage associative, E Changeons le Monde.

Pour en savoir plus : http://www.tourismesolidaire.org/ et www.ecm-voyages.fr

Comment devenir un écotouriste responsable en PACA ?

Forte d’un patrimoine naturel d’exception et d’une biodiversité rare, la région PACA a multiplié les pistes, idées et conseils pour responsabiliser ses futurs visiteurs. Petit tour d’horizon pour découvrir quelques principes simples qui seront souvent les petits plus de votre séjour en PACA. Á appliquer sans modération !

En savoir plus sur : http://www.voyageons-autrement.com/ecotouriste-responsable-paca