Chapelle des Bois Doubs Franche-Comté

Chapelle-des-Bois est une commune française, située dans le département du Doubs et la région Franche-Comté.

La commune est frontalière avec la Suisse (commune du Chenit) et fait partie du Parc naturel régional du Haut-Jura. Elle est traversée par la RD 46.

Fichier:Lac-des-mortes.jpg

Lieux et monuments

Située entre le massif du Risoux et la Forêt du Mont Noir, la commune est un point de départ pour les randonnées pédestres et celles en ski de fond.

L'Écomusée de la Maison Michaud évoque la vie paysanne au cours des siècles passés et permet de découvrir l'ingéniosité des hommes qui ont su adapter leurs activités aux contraintes d'un climat rude et tirer parti des richesses de la montagne.

Source Wikipédia

Les 290 habitants de Chapelle-des-Bois vous le diront tous : les conditions de vie sont au village parfois difficiles, mais habiter ici, c’est à la fois un privilège et un plaisir. Les skieurs en ont fait le paradis du fond… Grâce au ski le village est connu quasiment dans le monde entier. Mais Chapelle-des-Bois, c’est bien plus que les plaisirs de l’hiver

Le territoire de la commune est habité depuis plusieurs millénaires. Les tumulus de la Combe des Cives ou de la Combe David témoignent d’une présence, même ponctuelle, depuis plus de 3000 ans ! Il reste encore beaucoup à découvrir pour écrire cette histoire ancienne.
L’histoire « récente » commence, elle, au XIVe siècle, avec l’installation de colons venus de la seigneurie de Chatelblanc. En 1632 est décidée la construction d’une église. Le village s’organise autour du nouveau sanctuaire et prend le nom de Chapelle-des-Bois (la chapelle au milieu des bois !)
Village d’agriculteurs et de forestiers, Chapelle-des-Bois, en raison de la proximité de la frontière suisse était aussi un village de contrebandiers qui ont longtemps joué au chat et à la souris avec les douaniers répartis en 4 casernes sur le territoire communal.
Cette frontière fut aussi le théâtre d’actes d’héroïsme pendant la dernière guerre.
Après la guerre, le village semble vivre au ralenti. Le renouveau viendra des jeunes qui, après les Jeux olympique de Grenoble (1968), miseront sur le ski de fond et le tourisme en créant l’Accueil Montagnard. Un pari aujourd’hui largement gagné.

Pascal PETITPAS sur Google+

tourisme Vacances écotourisme gastronomie séjours sortirs loisirs rencontre visite histoires Franche-Comté Doubs Chapelle des Bois

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau