<script type="text/javascript" src="http://tracking.publicidees.com/showbanner.php?partid=51537&progid=774&promoid=114379"></script>

Beaufortain Savoie Rhône-Alpes

Le Beaufortain est la région de la Savoie qui s'étend autour de la commune de Beaufort-sur-Doron.

Fichier:Beaufort sur doron vue aérienne.jpg

L'ensemble, faiblement individualisé, est limité :

  • au nord-ouest par le signal de Bisanne et le col des Saisies ;
  • au nord par l'aiguille Croche et le col du Joly ;
  • au nord-est par la limite entre les départements de la Savoie et de la Haute-Savoie ;
  • à l'est par le Cormet de Roselend et l'aiguille du Grand Fond ;
  • au sud par le Cormet d'Arêches et le Grand Mont.

Ses sommets les plus remarquables sont le Grand Mont, l'Aiguille du Grand Fond et la Pierra Menta (la Pierre montée), sorte de dent rocheuse en surplomb au-dessus du lac de Roselend, autour de laquelle a lieu la célèbre course de ski-alpinisme, la Pierra Menta. Le signal de Bisanne, avec ses 1 941 m, constitue un belvédère remarquable sur le massif du Mont-Blanc tout proche. La station de ski des Saisies, sur la commune de Hauteluce, a accueilli les épreuves de ski de fond et de biathlon lors des jeux olympiques d'Albertville.

Fichier:Beaufortain (Hauteluce, Beaufort, Arêches) - 2.JPG

Le Beaufortain est la région privilégiée des lacs de barrage :

  • le plus connu, le barrage de Roselend, situé entre le col du Pré (qui domine la petite ville d'Arêches) et le Cormet de Roselend, a englouti lors de sa mise en eau le petit village d'Alpage dont le lac tire son nom ;
  • mais d'autres lacs plus petits existent : le barrage de la Girotte au voisinage du col du Joly, le barrage de Saint-Guérin situé également au-dessus d'Arêches, le barrage de la Gittaz près de Roselend.

Le massif est traversé de conduites forcées.

Fichier:Lac de Roselend F.jpg

Histoire

Avant la conquête romaine, le Beaufortain était peuplé de Ceutrons, avec le Haut-Faucigny et la Tarentaise, qui contrôlaient une majorité des cols alpins entre la péninsule italienne et la Gaule. La Centronie devient, suite à la conquête par Rome, la province des Alpes Grecques, puis Alpes grées, avec Axima (Aime) pour capitale.

Du Xe siècle au XIe siècle, le "Beaufortain" appartient au royaume de Bourgogne.

Dès le XIe siècle, les barons de Faucigny dominent la vallée du Doron (Beaufortain) en plus de la vallée de l'Arve et de son affluent le Giffre, l'Arly jusqu'à Flumet, formant ainsi la province du Faucigny. En 1355, suite au traité de Paris, cette vallée rejoint les territoires des comtes puis ducs de Savoie.

Après la Restauration savoyarde de 1815, le massif est intégré à la province de Haute-Savoie dans le duché de Savoie jusqu'à l'annexion en 1860, où elle intègre le département de la Savoie.

Alpinisme

  • Pierra Menta (2 714 m) :
    • 1922 - Première ascension, par la face ouest, par J.P. Loustalot et Léon Zwingesltein, le 6 juillet ;
    • 1923 - Face est par J. Payot et F. Peterlongo ;
    • 1937 - Arête nord par J. Mermillod et Alfred Coutet ;
    • Pilier sud-ouest.
  • Aiguille de la Nova (2 890 m) :Cime de Gargan (2 762 m)
    • 1941 - Première traversée ouest-est par Bisch, Carpentiet et Guers.
  • Dent d'Arpire (2 445 m)

Spécialités culinaires

Le Beaufortain est aussi célèbre pour sa production laitière, issue de vaches de la race tarine et/ou d'Abondance. Le beaufort, fromage cuit à pâte dure du type gruyère, est réputé « le Prince des gruyères ».

Pascal PETITPAS sur Google+

tourisme Vacances écotourisme gastronomie séjours sortirs loisirs rencontre visite histoires Rhône-Alpes Savoie Beaufortain

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau