Languedoc-Roussillon

Le Languedoc-Roussillon pour des vacances gourmandes !

Si vous cherchiez une terre de contraste pour vos prochaines vacances, le Languedoc-Roussillon vous l'apportera. Longtemps, le Languedoc-Roussillon se contenta d’être la voie royale du soleil d’Espagne, lors des grandes migrations estivales. Derrière les rambardes de l’autoroute se profilait une sorte de Midi à demi grillé par le soleil, où les raisins avaient le goût de la colère et les montagnes un parfum d’hérésie.

Aujourd'hui, tous les bons vivants adorent cette terre généreuse pour la chaleur de ses villes et de ses villages de caractère, la ferveur de ses fêtes et sa gastronomie de terroir, le Languedoc-Roussillon est une terre généreuse de spécialités culinaires. Réservez maintenant votre location de vacances de vos rêves dans le Languedoc-Roussillon et laissez-vous séduire par les délices locales !

Vous voilà arrivé sur le lieux de vos vacances... Alors installez-vous dans votre location de vacances dans le Languedoc-Roussillon et partez en excursion gastronomique...Régalez vous et bon appétit !

Lire la suite

Millas Pyrénées-Orientales Languedoc-Roussilon

Millas est une commune française située dans le département des Pyrénées-Orientales et la région Languedoc-Roussillon. Ses habitants sont appelés les Millassois.

Commune située en Ribéral sur la route nationale 116 entre Prades et Perpignan, au confluent de la Têt et du Boulès.

Fichier:Gegants Feria de Millas.JPG

Histoire

Le nom de « Millas » paraît avoir deux explications possibles. D’une part, ses racines pourraient provenir de l'existance d’une borne milliaire au bord d'une voie romaine (Milar en catalan). Une autre théorie rattache son origine à la grande quantité de mil ("mill" en catalan) produite au Moyen Age par les villageois.

Cette deuxième interprétation est, sans doute, la plus plausible si l'on en croit le blason de la Ville qui représente une plante semblable à un épi de millet. Le nom "Millares" apparaît pour la première fois en 898 dans un texte mentionnant une prise d’eau et un canal. Daté de 953, un autre document laisse apparaître le nom latinisé de "Miliaso".

Le territoire de Millas a été habité dès l'époque néolithique.

Le village originel date du premier âge du fer comme en témoignent les traces archéologiques d'un cimetière de la civilisation des champs d'urnes, découvertes il y a une cinquantaine d'années.

Située à 97 mètres au dessus du niveau de la mer, Millas compte aujourd'hui 3 951 habitants (2010) et la Commune s'étend sur 1 912 hectares, en plein centre du Roussillon (Pyrénées Orientales).

La Féria de Millas

La ville est membre du l'Union des villes taurines françaises.

Fichier:Sardane Féria de Millas.JPG

Les Grandes Canalettes Pyrénées-Orienales Languedoc-Roussilon

Unique en Europe : trois visites différentes et complémentaires sur un rayon de 500m ! Venez découvrir les 3 grottes : les Grandes Canalettes, les Canalettes et la Cova Bastéra-Préhisto grotte, classée au patrimoine mondial de l'U.N.E.S.C.O.
La grotte des Grandes Canalettes : une des plus belle grottes de France située dans les Pyrénées Orientales.

La grotte se compose de deux parties, la Galerie Des Deux Porches qui conduit à la Salle Blanche et le Réseau d'Angkor qui comprend La Nef, le Lac aux Atolls, la Salle d'Angkor et la Salle du Dôme Rouge. Elle offre ainsi, au fur et à mesure de la visite, une suite ininterrompue d'édifices aux volumes grandissants jusqu'au magnifique belvédère du Balcon des Ténèbres.
Tous les soirs, en juillet et août à 18h30, spectacle musical son et lumière.
L'histoire commence en 1957 avec la découverte du réseau Fuilla par Henri Salvayre, hydrogéologue et spécialiste du monde souterrain.

En 1978, le hasard d'une conférence lui fit rencontrer Edmond Delonca, alors foreur de son état. La passion de l'hydrogéologie et de la spéléologie, associée à la perspective de redécouvrir le réseau de Fuilla et d'Angkor, devait réunir les deux hommes et sceller une belle amitié.
L'exploration permit la découverte de la Salle Blanche le 8 mai 1982 et l'aménagement de la grotte.

La grotte se compose de deux parties, la Galerie Des Deux Porches qui conduit à la Salle Blanche et le Réseau d'Angkor qui comprend La Nef, le Lac aux Atolls, la Salle d'Angkor et la Salle du Dôme Rouge.
Elle offre ainsi, au fur et à mesure de la visite, une suite ininterrompue d'édifices aux volumes grandissants jusqu'au magnifique belvédère du Balcon des Ténèbres.

La grotte des Grandes Canalettes renferme une collection rare de concrétions excentriques qui arrêtent toujours les pas du spéléologue le plus blasé et étonnent les amateurs de grottes aménagées.
La grotte des Grandes Canalettes se situe à 300 mètres de la Cité Médiévale de Villefranche de Conflent,
sur la route de Corneilla de Conflent et Vernet les Bains, dans les Pyrénées-Orientales.

Les Grandes Canalettes figurent aujourd'hui parmi les plus belles grottes de France et sont l'un des sites les plus visités dans les Pyrénées-Orientales.
Plus d'information sur : http://www.3grottes.com/index2.html

Prades Pyrénées-Orientales Languedoc-Roussillon

Prades (en catalan Prada) est une commune française, située dans le département des Pyrénées-Orientales et la région Languedoc-Roussillon.

Ses habitants sont appelés les Pradéens.

Prades se situe en Conflent dont elle est la principale ville, au pied du massif du Canigou, à 40 kilomètres à l'ouest de Perpignan, sur la rive droite de la Têt.

Transports

La route nationale 116, qui relie Perpignan à Bourg-Madame (en Cerdagne) contourne la ville par le nord.

La ville bénéficie également d'une liaison régulière par TER (Train express régional) avec Perpignan à l'est et Villefranche-de-Conflent à l'ouest (puis avec Bourg-Madame et Latour-de-Carol par la Ligne de Cerdagne). Cependant, si le trajet Perpignan-Prades dure environ trente minutes, celui jusqu'à Latour-de-Carol est beaucoup plus long (plus de trois heures) avec correspondance à Villefranche-de-Conflent.

Des services de car assurent également la liaison avec plusieurs communes des environs.

Histoire

La première mention du lieu date de 843. C'est à cette date que Charles le Chauve fait donation au comte d'Urgell et Cerdagne alors en place de la villa de Prada. Le comte fait don de la villa à l'Abbaye Sainte-Marie de Lagrasse vers 855. Prades devient alors seigneurie de Lagrasse, statut que le village conservera jusqu'à la Révolution2.

Il est fait mention au XIe siècle de l'actuelle église paroissiale Saint-Pierre3.

Au XIIIe siècle la ville se dote d'une enceinte fortifiée, qui sera renforcée au XVIe siècle avant d'être plus tard démantelée4.

Pau Casals, célèbre violoncelliste, y trouve refuge en 1939 alors que la chute de la République espagnole était proche. Dans les années qui suivent, il s'intéresse au sort des nombreux républicains espagnols exilés dans la région.

En 1950 il crée à Prades le festival de musique (qui porte désormais son nom) auquel il participa jusqu'en 1966, et qui permit des rencontres musicales devenues légendaires entre les plus grands instrumentistes de l'époque.

Fichier:Prades EgliseSaintPierre 01.jpg

En 1955 est créé le premier Ciné-Club de la ville sous l'impulsion de Louis Monestier, alors maire de la ville, et Marcel Tariol.

En 1959, sous l'égide de René Clair, Pablo Casals, Président d'Honneur, sont créées Les Rencontres Cinématographiques Internationales de Prades qui ont lieu chaque été, pendant la troisième semaine de juillet. En 2009, l'association Les Ciné-Rencontres de Prades a fêté avec succès les 50 ans du festival.

Enfin, tous les étés depuis 1968, Prades accueille l'Université catalane d'été (en catalan Universitat Catalana d'Estiu).

Lieux et monuments de la ville

L'église Saint-Pierre

Article détaillé : Église Saint-Pierre de Prades.

Le monument principal de la ville de Prades est l'église paroissiale Saint-Pierre, sise au cœur du centre ancien. Dépendant de l'abbaye de Lagrasse, les parties les plus anciennes de l'édifice remontent vraisemblablement au XIIe siècle, bien que son origine remonte au moins au XIe siècle.

L'augmentation de la population du village rendit l'édifice roman trop exigu, et au début du XVIe siècle, il fut remplacé par l'édifice actuel, achevé au XVIIIe siècle. Seul le clocher roman fut conservé.

L'église conserve un mobilier baroque, dont le retable du maître autel considéré comme étant l'un des plus grands de France. Il est dû au sculpteur catalan Joseph Sunyer, et fut terminé en 169911.

Fichier:Prades MaisonJacomet.jpg

Autres curiosités

En face de l'église s'élève la Maison Jacomet, dont la construction remonte au XVe siècle. Elle fut ensuite remaniée à plusieurs reprises, avant d'être restaurée à la fin des années 1990 et inscrit sur la liste des monuments historiques en 200112.
On notera également la chapelle Saint-Martin de Canoha (Sant Marti de Canoa). L'édifice, qui consiste en une nef unique voûtée en berceau (apparemment refait) terminée par une abside en cul-de-four, peut être daté du XIe siècle. L'église est propriété privée13,14.

Plaine du Roussillon Pyrénées Orientale

La plaine du Roussillon est une région naturelle des Pyrénées-Orientales, entre les Aspres, le Ribéral et les Fenouillèdes à l'ouest, les Corbières maritimes et la Salanque au nord, le massif des Albères et la Côte Vermeille au sud, et la mer Méditerranée à l'est.

Elle est délimitée par des barrières naturelles : la chaîne des Corbières, au nord; celle des Pyrénées, au sud; le massif du Canigou, à l'ouest; et, à l'est, la Méditerranée.

Ville principale : Perpignan

Entre terre et mer, le Soleil honore la Plaine du Roussilon de sa présence près de 300 jours par an. Aussi, sur ces terres riches, grasses ou limoneuses, entrecoupées d'étendue rocailleuses, l'activité agricole domine. La plaine s’étend jusqu’à la mer Méditerranée, le long des plages sablonneuses de Canet-en-Roussillon, St Cyprien ou encore Ste Marie la Mer. Au sein d’un environnement préservé, ces stations ont le Canigou et les Albères pour toile de fond.
Cette terre est également celle de chefs d’œuvres de l’Art Roman : le tympan du Maître de Cabestany, la Cathédrale et le cloître médiéval d’Elne…