Clocher à dôme à impériale Franche-Comté

Cette forme dite « à l'impériale » a pour origine la ville de Florence en Italie aux XIVe siècle et XVe siècle.

Fichier:Orsans25530s01.jpg

Le clocher comtois

Un type de clocher à dôme à l'impériale est le clocher comtois, symbole de la Franche-Comté. Son véritable essor fait suite à la guerre de Dix Ans pour pallier la destruction de bon nombre d'édifices religieux.
L'enthousiasme provoqué par sa forme originale en a fait un symbole de l'architecture religieuse comtoise.

Fichier:St-Lothain3.JPG
Clocher de Saint-Lothain, dans le Jura, 1716

Sa forme courbe à quatre faces est surmontée du traditionnel globe, de la croix et du coq. La base est identique mais plus ou moins étirée en hauteur, la couverture est essentiellement composée de tuiles vernissées, sauf dans les régions froides et enneigées, où les tuiles sont en métal ou en tavaillons (tuiles bois).

Les motifs les plus courants sont les chevrons, les losanges, les bandes horizontales, les mouchetées et, plus rares, les fleurettes et l'abstrait. La Franche-Comté compte 665 clochers de ce type : 257 dans le Doubs, 277 en Haute-Saône, 124 dans le Jura et sept dans le Territoire de Belfort. On en trouve aussi deux dans le Chablais (Lullin et Perrignier) ainsi qu'en Suisse (Porrentruy, Fahy...)

Fichier:Clocher-Bethoncourt.jpg

Le clocher circulaire du village de Bois-d'Amont est la seule exception à cette forme à quatre faces.

Presque tous les clochers sont pourvus d'une horloge ; les unes sont dans le dôme même et d'autres dans le bâtiment.

Source Wikipédia

Pascal PETITPAS sur Google+

histoires loisirs rencontre sortirs visite séjours Vacances tourisme Franche-Comté impériale Clocher à dôme

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau