histoire de vins

Tourisme sur la route des vins

Œnotourisme

Tourisme vitivinicole et œnologique repose sur la découverte des régions viticoles et leurs productions ; c'est une forme de tourisme rural et d'agritourisme.  Le produit œnotourisme consiste à l’intégration sous un même concept thématique des ressources et services touristiques d’intérêt, existants ou potentiels, dans une zone vitivinicole.

L’œnotourisme recouvre de nombreuses activités de découverte :

  • les vins : dégustations, apprentissage de l'œnologie, de l’analyse sensorielle, de la sommellerie ;
  • les métiers et techniques de la vigne et du vin : visite de caves, de chais, de vignobles, rencontre avec les propriétaires, maîtres de chais, les vendangeurs ... ;
  • la connaissance des cépages, des terroirs, les classifications et appellations ;
  • le patrimoine historique et culturel : visite de musées (musées du tire-bouchon, des étiquettes, maison de Louis Pasteur à Arbois…), découverte des architectures (châteaux, domaines, chapelles, chais…)… Saint-Émilion est inscrit au Patrimoine mondial de l'humanité (sur l'intégration des paysages viticoles). De nombreuses études ont été réalisées par l'Icomos  ;
  • la gastronomie ;
  • le bien être avec la vinothérapie ;
  • les activités sportives et de loisirs : promenades et randonnées dans les vignobles, survols en montgolfière ou en avion.

promenade-en-velo.jpg

Pour les viticulteurs, les visites au domaine leur permettent de valoriser et de faire connaître directement le fruit de leur travail. De plus, les dégustations engendrent des revenus sur place (Un visiteur sur dix seulement repart sans avoir acheté) et les visiteurs, de retour chez eux, achètent fréquemment à distance.

Pour les touristes, une part croissante d'entre eux cherchent à donner à leurs vacances une plus-value en termes de culture, de découverte, d’art de vivre, de gastronomie, d'authenticité. Or les vins sont recherchés comme les plus authentiques expressions des terroirs.
Une bonne entrée en matière pour les touristes se fait généralement dans les vignes, puis, passage par le pressoir, la salle de tri, le cuvier et enfin la cave. Les dégustations sérieuses permettent d'explorer quatre ou cinq millésimes sous la houlette de l'oenologue de la maison ou du propriétaire.

En 2009, le Ministre chargé du tourisme initia un "Grand prix de l'Oenotourisme" mais dont la première édition n'eut pas l'écho souhaité.

Historiquement, en France, la mise en place de routes de vins a été évidemment précurseur des actions locales.

L'étude réalisée par l'AFIT (Association française de l'ingénierie touristique) en 1999 a fait ressortir l'intérêt des touristes français et étrangers pour le tourisme vitivinicole et marqué le point de départ d'études et de démarches nombreuses pour développer ce type de tourisme. Selon l'AFIT, un Français sur cinq choisit sa destination de vacances parce qu’elle est vinicole. 40 % des visiteurs étrangers viennent en France « aussi » pour le vin et la gastronomie. 29 % ne viennent que pour le vin et la gastronomie.

vignobles-de-la-vallee-du-haut-douro.jpgLa surface du vignoble français est de 850 000 hectares. 5 000 caves accueillent du public, pour un volume moyen de 1 500 personnes par an et par cave. La « Route des Vins d'Alsace » enregistre environ 1,5 million de visiteurs par an, de même pour les vignobles de Bourgogne. Depuis quelques années, les initiatives se multiplient, que ce soient celles des élus, des interprofessions vitivinicoles, des syndicats d'appellation, des communes, des offices de tourisme, des négociants, des vignerons indépendants, des professionnels du tourisme, etc. De plus en plus de sites internet permettent de trouver des lieux de visites, des idées de séjours ou des offres touristiques « packagées ».

La France, à la fois premier pays producteur viticole et première destination touristique au monde, est riche d’un potentiel œnotouristique aussi réaliste que lucratif. Sur le plan de la concurrence internationale, qu'elle soit touristique ou concerne le secteur du vin, l'œnotourisme est une carte importante à jouer pour la France, d'autant que dans le monde les actions de développement de l'œnotourisme se sont multipliées ces dernières années. Beaucoup reste à faire, le rapport Dubrule (2007), commandé par le Ministère français du tourisme, a mis l'accent sur l'importance de la valorisation du patrimoine vitivinicole (en particulier paysage et architecture), la visibilité et la mise en réseau de l'offre, la formation des acteurs (ouverture d'une licence professionnelle "Oenotourisme" à Bordeaux).

Sites viticoles inscrits au Patrimoine mondial de l'humanité


Outre Saint-Émilion et sa judicature, trois autres sites sont inscrits par l'UNESCO au Patrimoine Mondial. Il s'agit du paysage viticole de l'île du Pico, du vignoble de la vallée du Haut Douro, tous deux au Portugal, et de Lavaux, en Suisse.

Liste des routes de vins

  • Route des vins des Côtes du Rhône
  • Route des vins de Provence
  • Route touristique du Champagne
  • Route touristique des vignobles du cognac et du pineau : Les Étapes du Cognac
  • Route des vins de Bordeaux
  • Route des vins d'Alsace
  • Route des Grands Crus (Bourgogne)
  • Route des vins de Bourgogne
  • Circuit des vins de Savoie
  • Route des vins du Jurançon
  • Route du vin en Roussillon
  • Route des vins de Bergerac
  • Route des vins de Cahors
  • Route touristique des vins du Jura
  • Route Touristique des vins de Pays de Loire


Découvrez nos séjours à thème tourisme vitivinicole et œnologique en tout inclus, en famille ou en amoureux, votre séjour découverte des vins sera riche en émotion, une expérience à vivre en famille, entre amis célibataires ou séniors.


Consultez nos pages sur les appellations et vignobles français