Notre-Dame-d'Étang Côte d'or Bourgogne

Notre-Dame-d'Étang est un sommet de Côte-d'Or situé à une dizaine de kilomètres au sud-ouest de Dijon. La colline a la particularité de posséder une chapelle depuis plusieurs siècles, à son extrémité nord, perchée à une altitude de 545 m.

Ce sommet, qui culmine au maximum à 578 m d'altitude, surplombe la vallée de l'Ouche, et plus précisément la commune de Velars-sur-Ouche. À l'est, il domine le mont Afrique (600 m) distant de 2 km, et le Plain de Suzâne (602 m) situé au sud-ouest.

D'un aspect très reconnaissable, possédant des pentes très abruptes sur ses flancs est et ouest, avec une forme très allongée sur un axe nord-sud. Ce sommet appartient au massif de la Côte d'Or, relief accidenté s'étendant du Dijonnais jusqu'à Beaune.

Chapelle Notre-Dame d'Étang

La présence de la chapelle de Notre-Dame-d'Étang, dédiée à la Vierge, remonte au XIIe siècle. On y vénère une petite statuette de la vierge Marie, découverte « miraculeusement » dans le sol en 1435. Cette statuette en pierre, très ancienne, est datée du XIIe siècle par certains spécialistes alors que d'autres évoquent le IXe siècle. Ce lieu a été et reste toujours un lieu de pèlerinage, dont les premières mentions remontent au XIVe siècle. Parmi les pèlerins célèbres figurent le duc de Bourgogne Philippe le Hardi (en 1371) et le roi de France Louis XIV (en 1651). De 1633 à 1791, les pèlerins sont accueillis par des moines de l'Ordre des Minimes, installés à mi-pente, au plateau Saint-Joseph. À la Révolution, en 1791, la statuette est transférée à Velars. Le pèlerinage reprend en 1872. Devant l'afflux des pèlerins à la fin du XIXe siècle, l'abbé Javelle, curé de Velars-sur-Ouche, décide la construction d'un bâtiment plus grandiose, surmonté d'une statue monumentale de la Vierge. La construction dure dix-neuf ans, de 1877 à 1896, peut-être sur les plans de l'architecte Mairet. La chapelle octogonale, accolée à la chapelle ancienne, est surmontée d'une tour lanterne coiffée d'une coupole. Une puissante colonne centrale supporte une statue de la Vierge à l'enfant, en fonte (provenant des fonderies de Tusey, dans la Meuse), haute de 8 mètres, pesant près de 10 tonnes, initialement dorée à la feuille ; c'est l'une des plus imposantes statues de la Vierge en France. Cette chapelle constitue un véritable amer pour les voyageurs arrivant à Dijon par la route ou le chemin de fer empruntant la vallée de l'Ouche. La chapelle, y compris la statue monumentale de la Vierge à l'Enfant, propriété de la commune de Velars-sur-Ouche depuis 1905, est inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques par arrêté du 22 janvier 1996.

File:Notre-Dame d'Étang 578m - panoramique.JPG

Activités

Du fait de sa localisation et de sa forte déclivité, c'est un site phare pour la pratique du parapente. Le site possède une aire déboisée de chaque côté est et ouest dédié au décollage.

Le site est aussi idéal pour la pratique du VTT, ou plus encore de la randonnée. La colline est traversée par le GR 7, ainsi que le parcours Jean Sage.

Zone naturelle protégée

La combe de Notre-Dame-d'Étang fait partie de la zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique des combes de la Jeune Ronce et du Bois de la Mialle.

Pascal PETITPAS sur Google+

Randonnées vins oenologie gastronomie histoires loisirs rencontre sortirs visite écotourisme séjours Vacances tourisme Bourgogne Côte d''or Notre-Dame-d'Étang

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau