La Riviera ne connaît pas la crise

cannes-plage.jpgQu’ils soient français ou étrangers, les touristes en goguette sur la Côte d’Azur apportent une manne financière considérable. A hauteur de 5 millards d’euros par an, selon une étude statistique publiée par le Comité Régional du Tourisme (CRT) Côte d'Azur.

Ce chiffre correspond aux dépenses déclarées par les touristes lors de leurs séjours sur la Côte d’Azur, hors transport d’acheminement. "En incluant l’effet multiplicateur, les dépenses intermédiaires non rapportées par les touristes, et celle des excursionnistes, le chiffre d’affaires total généré est estimé à 10 milliards d’euros " ajoute le CRT. L’industrie du tourisme représente à elle seule 75 000 emplois dans le département soit 17,5 % du total 2012.

Un été indien favorable

La Riviera ne connaît pas la crise. Son attractivité reste stable avec 11 millions de touristes l’an passé dont près d’un million de croisiéristes. Selon le CRT, l’été indien a peut-être compensé l’éventuel déficit de visiteurs lié à la conjoncture : "Avec des températures qui restent désormais très douces en novembre, voire jusqu’à la mi-décembre, la Côte d’Azur est devenue très attractive sur cette période où le froid s’installe en Europe du Centre et du Nord." Cette année le taux de remplissage des hôtels en septembre a été supérieur à celui du mois de juillet.

Août reste la période la plus prisée avec 14% des séjours de l’année, le plus bas niveau se situant mi-janvier. Quant à la Grande Côte d'Azur (Alpes-Maritimes, Var et Monaco) elle "constitue la première destination touristique francaise devant Paris pour la clientèle nationale et figure au second rang pour la clientèle étrangère, avec près de 20 millions de touristes".

Source : http://www.metronews.fr

Pascal PETITPAS sur Google+

tourisme Vacances séjours sortirs loisirs visite actualités

1 vote. Moyenne 1.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau