Actualité touristique

Les dernières actualités touristiques politiques, monde, société, sports, écologie... informez-nous !

Menton décroche le label "station touristique"

Même si Menton est depuis longtemps une destination touristique reconnue, la commune n’avait pas le label de station dite "touristique".

C’est désormais chose faite, la cité des citrons vient d'obtenir le plus haut classement en matière de tourisme : le label  « Station Touristique ». Pour afficher ce label, la commune a du souscrire à 45 critères.

Si la commune répond aisément à certains comme la présence d'un office de tourisme classé ou l’organisation événements, ce label va permettre à la commune coincée entre la Principauté de Monaco et l’Italie de développer sa capacité d'hébergement jugée insuffisante ou inadaptée.

Menton n’affiche qu’une trentaine d'hôtels pour environ 1 000 chambres. Un projet d’établissement 5 étoiles devrait sortir de terre prochainement.

Le classement oblige la commune à ne pas voir disparaître un hôtel et sa transformation en appartements. Un processus qui a déjà fait disparaître nombre d’hôtels dans le passé.

Renouvelable tous les douze ans, il est aussi fondamental pour les finances de la ville puisqu'il permet un surclassement démographique. Ce qui permet à Menton et ses 30 000 habitants de recevoir une dotation globale de l’État équivalente à celle d'une commune de 80 000 habitants.

Dans les conditions du label figure également l’obligation de mettre en œuvre des savoir-faire professionnels au caractère traditionnel, historique, gastronomique ou régional.

C’est le cas pour Menton qui après la mise en valeur d’un patrimoine jardin jugé comme exceptionnel puis la mise en service du Musée Cocteau engage une politique de relance de la culture du citron, fruit emblématique de la cité.

Comment bien charger les bagages sur le toit

Les vacances approchent et vous rêvez de sports d’hiver. Or, quand toute la famille part à la montagne, il y a beaucoup de choses à emporter. Pour votre sécurité, il est important de bien gérer le chargement des bagages. Ne vous y prenez pas au dernier moment pour avoir le temps d’assurer leur bonne répartition. Placez les plus lourds dans le coffre, le plus profondément possible pour garantir un centre de gravité assez bas qui évitera les déséquilibres. Dans l’habitacle, évitez de laisser traîner des objets qui ne seraient pas correctement arrimés et pourraient se transformer en projectiles en cas de coup de frein brusque ou d’accident.

Veillez à l’arrimage

Si vous manquez de place, la solution la plus pratique est de vous équiper d’un coffre de toit, plutôt qu’une remorque moins adaptée aux routes enneigées. Le Touring Club Suisse a récemment soumis plusieurs modèles de ces coffres à un crash-test. Les résultats ont montré que tous affichent un niveau de sécurité relativement élevé mais que la simplicité du montage reste primordiale. N’omettez donc pas de vérifier ce point lors de votre achat. Le mode d’emploi expliquant l’arrimage doit être très clair et les systèmes de fixation assez solides pour résister aux conditions extrêmes en offrant suffisamment de points d’attache.

Le coffre de toit est destiné au transport de bagages légers. Chargez sa partie avant avec des sacs, duvets, couvertures, etc. Ils réduiront le risque que des objets pointus (skis, par exemple) traversent la coque en cas d’accident. Votre chargement doit bien sûr être parfaitement arrimé et ne pas dépasser la charge de toit maximale autorisée (voir sur la carte grise) comprenant aussi le poids du coffre vide et des barres de toit.

Lorsque vous circulerez, pensez que le coffre de toit a des effets sur le comportement routier de la voiture qui est plus sensible au vent. Adaptez votre vitesse.

APEI-Actualités

Le tourisme de cuite

Vous connaissiez déjà l'oenotourisme, mais connaissez-vous le spiritourisme ? Il s'agit d'une nouvelle forme de tourisme qui s'organise autour de la découverte des distilleries françaises pour mieux connaître nos "produits issus des matières premières locales". 

Cette offre est "ludique, pédagogique… et gourmande", "pensez-y pour vos prochaines vacances" explique le site www.spiritourisme.com dans un communiqué. Au programme : découvrir la vodka alsacienne à Colmar, visiter l'espace Menthe Pastille, ses liqueurs et ses cocktails, à Angers, comprendre le secret de la Chartreuse dans l'Isère, déguster les plus grands Cognac… à Cognac, fêter la Flamme de l’Armagnac, profiter de la récolte des dernières pommes pour apprendre l'élaboration du Calvados en Normandie, ou encore s'initier à la fabrication des différents whiskies bretons.

En France, le spiritourisme est une activité en plein essor qui attire déjà plus d’un million de visiteurs chaque année. Cette excellente idée pourrait également rencontrer un grand succès auprès de la clientèle britannique. Le tout est d'éviter de les héberger à l'étage dans des hôtels avec piscine. Ces adeptes du "tourisme de cuite" n'ont en effet qu'une passion en vacances : plonger depuis le balcon de leur chambre… avant de vomir et s’effondrer.

l’Orient-Express veut s’offrir une seconde vie

Tourisme : l’Orient-Express veut s’offrir une seconde vie

Réveiller la « Belle au Bois dormant » du rail ? C’est le défi que se lance la SNCF. Créé il y a cent trente ans, le mythique Orient-Express tente de se projeter dans le XXIe siècle. « Nous avons redécouvert dans notre portefeuille de marques cette identité mythique, symbole de l’art du voyage, du luxe et des rencontres, territoire imaginaire d’Agatha Christie et de James Bond », explique Patrick Ropert, directeur de la communication du groupe SNCF et porteur du projet. Mais cette marque est aujourd’hui éparpillée, voire parasitée par des appellations diverses qui ont proliféré depuis les années 1980.

En savoir plus : http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/grande-consommation/actu/0203128263675-tourisme-l-orient-express-veut-s-offrir-une-seconde-vie-630118.php

Coup de cœur générosité de l’accueil

batelier-arcachon.jpgL’office de tourisme Médoc Océan vient de recevoir le prix « Coup de cœur générosité de l’accueil » pour l’originalité de ses actions. Un prix que Christophe Birot, conseiller général au tourisme, a remis le vendredi 25 octobre à Christine Bourricaud, responsable accueil, et Alexia Dartigues, conseillère en séjour.

«Générosité de l’accueil»

L’opération Générosité de l’accueil, organisée par l’Union départementale des offices de tourisme, s’est déroulée de juin à fin septembre pour inciter les offices de tourisme à partir à la rencontre des touristes sur les plages, les marchés et lors de grandes manifestations.

Des rencontres permettant un accueil original et différent avec également la mise en place d’un jeu concours avec des séjours en Gironde à la clé. Les conseillères en séjour de Médoc Océan ont eu l’idée de partir à la rencontre des vacanciers sur les lacs du territoire, en pédalo et stand up paddle. Une idée originale pour donner des renseignements sur toutes les activités que l’on peut faire sur les communes de Lacanau, Carcans et Hourtin.