Actualité touristique

Les dernières actualités touristiques politiques, monde, société, sports, écologie... informez-nous !

Comment bien choisir son hébergement en France ?

Comment bien choisir son hébergement de vacances en France ?

Parmi les formules d’hébergement qui se font de plus en plus nombreuses en France, comment choisir la bonne ? Ce n’est pas aussi difficile qu’il n’y paraît, il suffit de définir les priorités et les attentes en matière de voyage.

Un séjour dans un hameau, par exemple, constitue une option idéale pour plonger au cœur de la nature. Par contre, ceux qui préfèrent les soirées festives et les ambiances de foire peuvent se loger en ville. En ce qui concerne la qualité des hébergements, il est conseillé de prendre ceux qui sont classés et labellisés.
 

Lire la suite

Attractions Touristiques du Bas-Rhin

Mittelbergheim ancienne maison vigneronne du xviie si cleAu fil des siècles, Le Bas-Rhin a été le théâtre d’évènements historiques et les plus grandes familles européennes s’y sont croisées. Au-delà des édifices qui composent la Route des Châteaux d’Alsace, de nombreux témoins de ce passé exceptionnel ont traversé les siècles pour nous conter l’histoire.

Terre de conquêtes, de conflits et de batailles. Terre d’échanges, de rencontres et de cultures. Terre de nature, de spiritualité et d’humanisme. Ici se côtoient en harmonie, architecture romane, patrimoine médiéval, fortifications ingénieuses et édifices gothiques.

Un nouvel itinéraire touristique, composé de 12 châteaux et cités fortifiées, est proposé au public... Pour partir à sa découverte à votre rythme, il vous suffira de suivre votre inspiration et de choisir l'un des circuits proposé par les office du tourisme du Bas-Rhin. Petits et grands, passionnés et curieux, vous serez émerveillés par la richesse de cet héritage et le travail de préservation réalisé autour de ces sites et monuments.

Nous vous suggérons quelques châteaux sur cette route touristique à visiter :

Lire la suite

La France, un pays pour les voyageurs en quête d’aventures

La France est un pays réputé pour ses magnifiques côtes, ses belles plages et ses chaînes montagneuses. Elle représente une destination idéale pour tout type d’activités sportives. Les voyageurs peuvent commencer leur aventure sur le territoire par le tour du mont Blanc. Il s’agit du plus haut sommet des Alpes et de l’Europe occidentale avec plus de 4 800 m d’altitude. Il constitue un terrain de jeu idéal pour les touristes les plus aguerris qui ont à leur disposition plusieurs sentiers pour le gravir.

Des alpinistes quittant la station haute de l aiguille du midi chamonix mont blanc guide touristique de la haute savoie rhone alpesOn peut citer, par exemple, la Voie normale ou Voie des Cristalliers. Cet itinéraire prend départ à la gare du Nid d’Aigle, passe par l’arête des Bosses et finit au pic. Il y a aussi la route des aiguilles Grises et la traversée de l’arête de Peuterey. Cette dernière est aperçue comme le chemin le plus difficile. À noter que l’ascension du mont Blanc doit être accompagnée par un guide lors des parcours, vu les conditions dangereuses des lieux. Par ailleurs, l’utilisation de crampons et de piolets, l’avancement par cordage et l’acclimatation à l’altitude sont vivement conseillés.

Les Landes à vélo

Outre le mont Blanc, les Landes sont une destination à ne pas manquer lors d’un voyage sur mesure en France. Ce département constitue un lieu de prédilection pour les randonneurs à vélo, du fait de ses nombreuses pistes cyclables, pour ne citer que la voie verte du Marsan et de l’Armagnac. Ce sentier balisé prend départ à Gabarret et parcoure le paysage rustique de la région landaise pour terminer à Mont-de-Marsan. Le long de la route, les bourlingueurs traverseront la forêt des Landes, la plus grande de l’Europe occidentale. Cette jungle de pins et de chênes est utilisée à des fins industrielles. La voie ferrée de Roquefort permet également de découvrir toute l’étendue des Landes. Le chemin débute à Roquefort et finit à Bourriot-Bergonce, une commune de la forêt des Landes. Dans le village de départ, les cyclistes pourront passer des moments de détente dans la Source Sainte-Radegonde, une fontaine ayant des vertus thérapeutiques réputées pour guérir le rhumatisme.

Les meilleurs sites de sports nautiques en France

Après le tour des Landes, les touristes poursuivront leur voyage aventure par la découverte des sites de nautisme en France. Ce pays possède d’innombrables stations balnéaires propices à cette activité sportive. On peut citer, entre autres, le Languedoc-Roussillon. Cette région est idéale pour faire du kitesurf grâce notamment à ses côtes bordées par la mer et ses étangs comme ceux de Leucate et de la Palme. En outre, la Corse est une destination de choix pour ceux qui préfèrent la plongée sous-marine. Elle possède une riche biodiversité marine et plusieurs spots adaptés à cette discipline comme Finocchiarola, le golfe de Sagone et les bouches de Bonifacio. À part cela, le char à voile est un des sports nautiques qui séduisent le cœur des aventuriers. Il est un des moyens pour découvrir autrement les plages de la France. Il est praticable sur les côtes du pays comme en Normandie, en Bretagne et à Vendée.

co-vacances séniors

Après le co-voiturage, la co-location, voici venu le temps des co-vacances pour passer des vacances agréables quand on est seul.
Partager un trajet, un séjour, un bateau... Co-Vacances permet de mettre en commun des projets de vacances. Comme une bouteille à la mer, il vous réserve de belles et étonnantes surprises...

Voyager sans ma voiture

"

L'Ademe Bretagne (*) demande à dix établissements touristiques de travailler sur un concept de courts séjours : « Voyager sans ma voiture ». Cette « écomobilité » est un défi relevé par Pascal Frère et Pierre Manivel, gérants de l'hôtel du Port-Rhu, à Douarnenez (29).

randonnee-famille séjour touristiqueFaire du tourisme et visiter un secteur sans sa voiture ? Une idée sans doute un peu folle quand on sait que 82 % des vacanciers partent en villégiature avec leur voiture particulière. L'Ademe, qui note également que « seuls 13,5 % des vacanciers utilisent le train », rappelle pourtant que « face à la raréfaction de l'énergie fossile, à son coût et à l'impact de ce mode de déplacement sur les émissions de gaz à effet de serre, une mutation doit être opérée ». Forte de ce constat, et avec le Comité régional du tourisme (CRT), cette agence s'est lancée, dès 2013, dans la promotion d'une nouvelle forme de tourisme : « Faire venir les visiteurs et leur permettre de tout faire sans qu'ils aient besoin d'utiliser une voiture », résume Anne-Sophie Cosquéric, pour l'Ademe Bretagne.

La Bretagne en pointe

Cette idée d'écomobilité fonctionne déjà en France avec des professionnels du tourisme. Mais seulement de manière sporadique et individuelle. Et la Bretagne est la première région française à se lancer de manière très institutionnelle dans cette opération », note, de son côté, Flavien Verret, du bureau d'études Atemia, qui travaille à la mise en place du projet. Rien de très étonnant à cela car « l'écotourisme est bien ancré en Bretagne. Environ 50 hébergeurs de la région (hôtels, campings, gîtes, etc.) bénéficient déjà de l'Éco-label européen, qui récompense les efforts faits en économie d'énergie et en développement durable : un total qu'on ne retrouve dans aucune autre région française. La démarche initiée par l'Ademe est donc le prolongement de tous ces efforts que l'on répertorie déjà dans la région », poursuit Flavien Verret.

10 établissements pilotes

Concrètement, l'Ademe et le CRT ont sélectionné 10 établissements bretons pour construire un « package d'écomobilité », qui sera ensuite proposé aux visiteurs dès le mois de mai 2015. « Les professionnels retenus travaillent sur les modes de déplacement en écomobilité, comme le train, le car, le covoiturage, le vélo, le bateau et même le cheval », liste rapidement Flavien Verret. Sur place, ces professionnels doivent aussi construire des circuits de balades répondant aux critères de l'écomobilité et proposer un séjour de trois jours et deux nuits financièrement raisonnable ». « Le tourisme en écomobilité ? Oui, c'est possible », répondent Pascal Frère et Pierre Manivel, gérants de l'hôtel du Port-Rhu, à Douarnenez. Ils participent à ce projet depuis la fin 2013 et assurent qu'ils proposeront « un package complet pour 2015 ». « Déjà, souligne Pascal Frère, il y a un arrêt de car juste devant notre établissement ». Encore faut-il trouver un moyen écologique d'arriver à l'hôtel : « On pense au train, puis au car, voire au covoiturage. Tout est à construire et on y travaille ». Et pour se déplacer localement ? « On envisage l'achat de vélos électriques pour que les gens puissent se balader », répondent les deux gérants, persuadés que cette carte de l'écomobilité est aussi une bonne carte économique à jouer. Affaire à suivre... * Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie."

Par